Sud-Kivu: un militaire a tué au moins cinq civils

Sud-Kivu: un militaire a tué au moins cinq civils

Au moins 5 civils ont été tués par un militaire des FARDC ( Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ce lundi sur la péninsule d’Ubwari. C’est dans le territoire de Fizi dans la province du Sud-Kivu à l’est de la RDC. L’armée congolaise parle d’un acte personnel. SOS Médias Burundi

Selon le roi de la péninsule d’Ubwari, le militaire a également blessés dix personnes. Il indique qu’il a tiré sur des civils qui se trouvaient dans un bateau en provenance d’un marché.

« Parmi les victimes figure la femme de l’assassin. Certains témoins parlent de neuf personnes tuées. Les blessés ont été évacués à l’hôpital », a-t-il déclaré à SOS Médias Burundi.

La société civile dans les territoires de Fizi et Uvira rapportent la mort de six civils. « Je vous confirme cette information. Ce lundi 18 Avril 2022, aux alentours de 13h, un militaire des FARDC, gradé Matelo de l’unité des Fusiliers Marins a pour des raisons personnelles qui n’engagent pas les Forces Armées, ouvert le feu sur une embarcation motorisée qui quittait le port de Kazimia[…].Le bilan est de 5 civils morts et plusieurs blessés[…] », affirme un porte-parole de l’armée congolaise dans le Sud-Kivu.

Ce dimanche, un autre militaire a tué cinq civils à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri (toujours Est de la RDC).

Previous Kirundo: des enfants meurent dans des couveuses, les responsables de l'hôpital menacent des salariés
Next Kibago : Mbizi sans un instant de répit