Burundi : le gouvernement harmonise les primes perçues par les autorités communales

Burundi : le gouvernement harmonise les primes perçues par les autorités communales

D’après un décret signé le 29 avril 2022, le gouvernement vient d’harmoniser les primes de fonction des autorités communales dans tout le pays. La prime de fonction d’un administrateur communal est fixé à 350 mille francs burundais. Le secrétaire exécutif permanent de la commune aura désormais une prime de fonction de 200 mille francs burundais tandis que la prime de fonction de chaque conseiller technique est fixé à 150 mille francs burundais. (SOS Médias Burundi)

Avant la signature de ce décret, la prime de fonction était accordée selon les moyens de la commune et /ou de la volonté des membres du conseil communal.

L’article 3 de ce décret présidentiel précise que « la prime de fonction de chaque autorité administrative est perçue mensuellement à charge du budget de la commune ».

En début de cette année , le ministre en charge des affaires intérieures avait annulé une mesure octroyant des primes aux autorités administratives de la commune de Rumonge (sud-ouest du Burundi). « Une décision qui avait été prise par le conseil communal sans aucune référence légale », selon le ministre Gervais Ndirakobuca.

Des sources administratives disent que ces primes n’étaient pas versées à ces autorités depuis bientôt 4 mois. Les salaires des secrétaires exécutifs et des conseillers des administrateurs n’ ont pas été débloqués depuis leur nomination au mois d’août 2021.

__________________

Photo : une réunion entre le Président de la République du Burundi, les Gouverneurs des provinces et administrateurs communaux tenue à Mageyo, commune Mubimbi de la province Bujumbura (archives).

Previous Kirundo : confrontation entre des policiers et des militaires à une station-service
Next Ngozi : le parquet a requis une lourde peine contre des opposants