Nakivale (Ouganda) : le HCR combat le paludisme

Nakivale (Ouganda) : le HCR combat le paludisme

Le HCR en collaboration avec son partenaire dans le secteur-santé à Nakivale « Medical Team International » ont procédé à une campagne de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides dans le camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda. L’organisation onusienne explique vouloir aider les réfugiés à faire face au paludisme qui s’est déclaré dans le camp.Les réfugiés apprécient l’initiative. (SOS Médias Burundi)

Selon le HCR, la mesure de distribuer des moustiquaires a été motivée par « une montée vertigineuse de cas de paludisme dans le camp de Nakivale », une situation confirmée par des réfugiés burundais installés dans le camp.

« Plusieurs personnes ont été atteintes de la malaria. Chez-moi par exemple, tous les membres de ma famille ont au moins souffert de paludisme deux fois en deux mois. C’est difficile », raconte un père de famille.

Le HCR affirme que les structures sanitaires sont débordées par des cas de la maladie.

“Après avoir constaté un nombre croissant de patients qui souffrent du paludisme dans le camp de Nakivale ainsi qu’un retard d’à peu près 3 ans dans la distribution des moustiquaires, notre partenaire dans le domaine de la santé a organisé la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides pour voir si nous pouvons contenir cette maladie qui menace surtout les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans”, ont souligné des agents du HCR.

Ils appellent les réfugiés à dormir dans ces moustiquaires.

Les intéressés saluent l’initiative et disent que « nous espérons que cela va diminuer des cas de malaria. Mieux vaut tard que jamais, ça faisait longtemps que l’on ne soit pas assisté en moustiquaires », ont réagi des réfugiés du village de Kashojwa B.

Chaque ménage reçoit une moustiquaire pour deux individus.

La distribution qui a débuté le 10 mai pour se clôturer vendredi dernier a été facilitée par les agents de santé communautaire.

____________

Photo : une pancarte indiquant le centre médical du camp des réfugiés de Nakivale

Previous Photo de la semaine-Burundi : le pays n'a pas de devises pour s'approvisionner en carburant mais en dispose pour construire un chemin de fer (le président Neva)
Next Gitega : une personne tuée par balles des agents de la police et l'armée