Shombo : les Imbonerakure agissent impunément

Shombo : les Imbonerakure agissent impunément

Fin avril, le corps d’un certain Éric Ndayishimiye a été retrouvé sur la colline de Gikombe en commune de Shombo (province de Karusi, centre-est du Burundi). La police a appréhendé deux Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD) soupçonnés d’être auteurs du meurtre, mais des habitants dénoncent six autres Imbonerakure ayant collaboré avec les deux premiers. Ils exigent qu’ils soient eux aussi arrêtés et traduits en justice. Le secrétaire communal du CNDD-FDD les défend. (SOS Médias Burundi)

Salon des habitants, six membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD sur la colline de Gikombe devraient être interpellés dans l’affaire d’un meurtre commis le 29 avril.

« Après le meurtre de Ndayishimiye, seulement deux suspects ont été arrêtés. Mais leurs collaborateurs qui se vantent d’ailleurs des faits sont toujours libres. Nous exigeons qu’ils soient interpellés et traduits devant le juge », disent des habitants en colère.

Le secrétaire communal du CNDD-FDD à Shombo défend les militants et justifie les circonstances de la mort de Ndayishimiye.

« Il a croisé des membres du comité mixte de sécurité dans la nuit et fui. C’est en courant qu’il est tombé sur une pierre qui l’a grièvement blessé. Il a finalement succombé à ses blessures avant que son corps ne soit découvert le lendemain matin », explique Désiré Ndahabonimana.

Des habitants rejettent les explications et affirment plutôt que « quand nous avons aperçu son corps, il présentait des hématomes et des traces, ce qui montre qu’il a été battu à mort par des individus ».

La victime qui se trouvait également être membre du parti présidentiel venait fraîchement de rentrer de la Tanzanie où elle s’était rendue dans le cadre de la recherche du travail.

________________

Photo : une pancarte indiquant la commune de Shombo

Previous Lusenda : 117 réfugiés burundais sont rentrés
Next Burundi-RDC : le président Neva veut profiter la situation en RDC