Uvira (RDC) : des habitants détruisent deux bureaux de la police

Uvira (RDC) : des habitants détruisent deux bureaux de la police

Ce mardi après-midi, des habitants de la ville d’Uvira sur le territoire d’Uvira en province du Sud-Kivu à l’est de la RDC ont détruit un bureau de la police. Pour cause, des policiers leur ont refusé l’accès à un cachot qui abritait un voleur qu’ils voulaient brûler vif. Un jeune homme a été tué lors de l’incident. Et ce mercredi matin, un autre bureau a été incendié après qu’un policier ait tiré sur un jeune homme lors d’une bagarre avec un vendeur ambulant d’œufs. (SOS Médias Burundi)

Tout a commencé quand en début d’après-midi des habitants ont arrêté un voleur avant de l’emmener à un cachot de la police.

Une autre partie de la population a voulu se faire justice. Elle a suivi le voleur jusqu’au cachot et a voulu l’extraire du cachot par force.

Des policiers, paniqués ont tiré des balles réelles dans la foule. Un jeune homme de 22 ans a été atteint par balles. Il est mort sur le champ au moment où trois autres personnes dont un garçon de 14 ans ont été blessées.

En colère, les membres du groupe qui voulait brûler vif le voleur, ont attaqué des policiers affectés au cachot en question. Ils ont saisi une arme d’un agent et détruit un bureau de la police.

Un autre bureau incendié mercredi

Ce mercredi matin, un autre bureau a été détruit dans la même ville d’Uvira. C’était à la suite d’un malentendu entre un policier et un jeune homme, vendeur ambulant d’œufs. Un autre jeune homme qui a parlé en faveur du vendeur ambulant d’œufs a été tué par le policier après une petite bagarre. Des habitants, pour la plupart des jeunes gens sont descendus dans les rues et les ont bloquées avant d’incendier un poste de police. La situation est restée tendue ce mercredi matin dans la ville d’Uvira suite aux deux incidents.

La police ne s’est pas encore exprimée sur les deux cas. En 2021, un autre bureau de la police avait été détruit et incendié par des habitants sur le territoire d’Uvira. C’était à la suite d’un assassinat d’un avocat, tué après avoir été interpellé par les services de sécurité.

________________

Photo : des jeunes gens brûlent des effets retrouvés dans un bureau de la police détruit

Previous Djugu (RDC) : au moins quinze civils tués
Next Tanzanie : un émissaire burundais pour sensibiliser les réfugiés au rapatriement volontaire