Nakivale (Ouganda) : le cancer de la peau menace les réfugiés albinos

Nakivale (Ouganda) : le cancer de la peau menace les réfugiés albinos

À l’occasion de la célébration de la journée internationale dédiée à des personnes vivant avec albinisme, une journée qui est célébrée le 13 juin de chaque année, les albinos vivant dans le camp de Nakivale en Ouganda ont lancé un cri d’alarme. Ils demandent une assistance particulière pour lutter contre le cancer de la peau. L’appel a été entendu par le HCR et le gouvernement de l’Ouganda qui ont promis d’intervenir. (SOS Médias Burundi)

Le thème de cette année est « unissons-nous pour faire entendre notre voix ».
Dans le camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda, la communauté des personnes vivant avec albinisme a profité de cette occasion pour faire entendre leur vœu.

« Nous, nous sommes délaissés. Nos vies sont en danger, le cancer de la peau nous guette car nous n’avons pas de crèmes pour entretenir la peau et des chapeaux pour nous couvrir la tête », a rappelé le responsable de la communauté des personnes vivant avec albinisme au camp de réfugiés de Nakivale.

Selon une source dans le camp de Nakivale, une dizaine des albinos présentent des signes du cancer de la peau.

Au cours des cérémonies de ce lundi, d’autres questions notamment celle liée à la sécurité des albinos, a été évoquée.

« Nous ne pouvons pas passer sous silence notre problème majeur qui est l’insécurité. Nous avons besoin d’une protection spéciale », ont indiqué tour à tour des albinos devant un parterre de partenaires comme le HCR et l’Association ‘Kind Hands’ qui leur viennent en aide.

Le HCR et le gouvernement ougandais ont réaffirmé leur engagement à la protection des vulnérables dont des albinos, rappelant qu’un site spécial a été aménagé pour eux.

Cette Agence onusienne a accepté de plaider pour ces albinos. Quelques produits de protection de la peau d’une personne vivant avec albinisme constitués par les crèmes de Vaseline ont d’ailleurs été distribués.

Les Burundais vivant avec albinisme au camp de réfugiés de Nakivale sont au nombre de 52, répartis en 27 ménages de plus 200 membres.

Nakivale compte plus de 40 mille réfugiés burundais.

________________

Photo : des albinos lors de la journée leur dédiée au camp de Nakivale en Ouganda

Previous Crise à l'est du Congo : les autorités congolaises soupçonnent tout le monde
Next RDC-Burundi : plus de deux cents réfugiés burundais rapatriés