Kalima (RDC) : un membre de la communauté Banyamulenge lapidé et brûlé

Kalima (RDC) : un membre de la communauté Banyamulenge lapidé et brûlé

Rugenza Ntayoberwa, la quarantaine , membre de la communauté Banyamulenge, commerçant de vaches a été tué ce samedi. Des Congolais ,la plupart de la communauté Barega l’ont lapidé et brûlé. Il a été soupçonné d’être Rwandais. Plusieurs autres membres de la communauté Banyamulenge qui étaient avec lui restent en cachette. (SOS Médias Burundi

La victime est originaire du territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu (Est de la RDC). L’homme était avec plusieurs autres membres de la communauté Banyamulenge quand ils ont été attaqués par des Congolais dont la majorité appartient à la communauté des Barega.

Ils se trouvaient dans un marché de vaches lors des faits. Il est situé à Kalima, en province de Maniema (est de la RDC).

« Plusieurs hommes sont venus et nous ont attaqués à la machette. Parmi eux, il y en aussi qui étaient armés de bâtons et toute sorte d’armes blanches », raconte un rescapé.

Les agresseurs étaient en manifestation anti-Rwanda et ont pris des Banyamulenge présents dans le marché pour des Rwandais, à cause de leur langue proche du Kinyarwanda.

« Nous sommes parvenus à fuir. Là où je suis, je vois des gens incendier les maisons que nous occupions. Nous avons peur d’être tués aussi. Ils sont très enragés. C’est inexplicable ce que nous vivons dans notre propre pays », témoigne un autre commerçant de vaches qui a pu s’enfuir.

Tous les biens qui appartiennent à des commerçants de la communauté Banyamulenge ont également été pillés,selon nos sources.

La police annonce être à la recherche des personnes visées afin de les protéger contre les agresseurs.

L’incident s’est produit après la diffusion sur les réseaux sociaux de plusieurs messages de haine ethnique appellant les Congolais à « chasser du territoire congolais tout Rwandais et Tutsi ».

_________________

Photo d’archives : des hommes de la communauté Banyamulenge retenus dans une tranchée creusée par des militaires congolais sur le village de Mugeti, territoire de Bijombo à l’est de RDC, /DR

Previous Giharo : la célébration du 3ème anniversaire du CNL perturbée
Next Goma (RDC) : l'évêque de Goma demande aux gens de ne pas tomber dans le piège de la violence