Rumonge : le glissement de terrain qui bloque la RN3 affecte le prix du ticket de transport

Rumonge : le glissement de terrain qui bloque la RN3 affecte le prix du ticket de transport

La RN3, une route reliant la capitale économique Bujumbura aux provinces du sud-ouest du Burundi est bloquée depuis lundi en début d’après-midi. C’est suite à un glissement d’une montagne dans la localité de Nyaruhongoka en commune de Muhuta (même province). Selon des témoins, les passagers doivent marcher à pied pour rejoindre les deux côtés de cette route ou encore emprunter la voie lacustre. Le prix du ticket de transport est passé de sept mille à dix mille francs burundais.Les usagers de cette route exigent sa réhabilitation dans les plus brefs délais. (SOS Médias Burundi)

Depuis ce mardi 21 juin 2022, des véhicules de transport echangent les passagers qui traversent à pied la partie de la route bloquée. Selon des passagers qui se sont confiés à SOS Médias Burundi, cette coupure de la route a occasionné la hausse du prix du ticket de transport.

« Normalement, le prix du ticket est de sept mille francs burundais mais aujourd’hui nous payons dix mille. Une augmentation de trois mille francs, c’est énorme », regrette un passager rencontré sur le lieu du glissement de terrain.

D’autres passagers préfèrent emprunter la voie lacustre. Ils sont pris à bord des bateaux dans le lac Tanganyika. Ils doivent aussi payer une somme variant entre trois mille et cinq mille francs de plus sur le ticket habituel.

Des camions qui transportent les marchandises en provenance du sud-ouest du Burundi ou de la Tanzanie voisine restent bloqués.

Les chauffeurs estiment qu’il leur est impossible de retourner à Rumonge pour emprunter la route Bururi- Matana- Bujumbura.

Selon eux, le trajet est trop long et la pénurie du carburant n’ arrange pas les choses.
Les vendeurs des produits périssables ont de la peine à les faire arriver à Bujumbura tout comme ceux qui se rendent au sud-ouest du pays via cette route.

Un engin de la société SOGEA-SATOM qui a gagné le marché de reconstruire la RN3 n’est toujours pas parvenu à enlever les boues dans la route. La terre a continué à glisser , ce qui a compliqué les travaux.

Ce mercredi 22 juin 2022, le ministre en charge des travaux publics Ibrahim Uwizeye s’est rendu sur les lieux pour s’enquérir de la situation alors que les travaux de réhabilitation de la RN3 peinent toujours à démarrer.

_______________

Photo : glissement de terrain à Muhuta

Previous Rugombo : les Imbonerakure confiés à des entraînements paramilitaires
Next Beni- RDC : quatre civils et un policier tués dans une attaque attribuée aux ADF