Kayogoro : des Imbonerakure blessent deux membres d’une même famille

Kayogoro : des Imbonerakure blessent deux membres d’une même famille

Il s’agit de deux garçons. Ils ont été grièvement blessés par des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD) de la colline de Gasenga en commune de Kayogoro (province de Makamba au sud du Burundi). Les blessés n’ont pas été soignés par manque de frais de caution. La famille a porté plainte à la police, en vain. (SOS Médias Burundi)

Selon des habitants, ces Imbonerakure ont sérieusement battu quatre membres d’une même famille et leur visiteur, dimanche dernier en fin de soirée.

« Tout a commencé lorsqu’un prénommé Erasme représentant des Imbonerakure sur la colline de Gasenga en zone de Bigina dans cette même commune a arrêté le visiteur de cette famille arguant qu’il n’avait pas de pièce d’identité sur lui. Le visiteur est originaire de Nyakazi , colline voisine de la commune de Kibago », raconte un voisin des membres de la famille qui ont été battus par les membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel.

Selon des témoins, Erasme a appelé d’autres Imbonerakure de la localité qui ont battu tous les membres de cette famille.

Deux garçons ont été grièvement blessés au niveau de la tête.

« Ils voulaient porter secours à ceux parmi eux qui avaient été ligotés par ces Imbonerakure », explique une autre source.

Les blessés sont allés se faire soigner dans un centre de santé de la place mais par manque de frais de caution, ils n’ont pas été reçus.

Les concernés ont tenté porter plainte mais un OPJ (officier de police judiciaire) a refusé de les recevoir parce que selon certains habitants, les victimes seraient des militants du CNL (parti d’opposition).

Les voisins de la famille harcelée demandent que justice soit faite.

_________________

Photo : la province de Makamba

Previous RDC-Burundi : le Burundi réduit le montant des frais de test Covid-19 suite à l'appel au boycott de la frontière avec le Congo
Next Burundi : deux opposants en exil veulent des négociations avec le gouvernement