RDC-Burundi : le Burundi réduit le montant des frais de test Covid-19 suite à l’appel au boycott de la frontière avec le Congo

RDC-Burundi : le Burundi réduit le montant des frais de test Covid-19 suite à l’appel au boycott de la frontière avec le Congo

La circulation était timide depuis le matin ce lundi à Uvira au Sud-Kivu, à l’est de la RDC sur la route Kavimvira-Gatumba à la frontière avec le Burundi, suite à l’appel au boycott des organisations de la société civile, des mouvements citoyens et des associations de transporteurs et de la jeunesse. Ils demandaient la suspension de la circulation des Congolais vers le Burundi. Ils protestent contre la persistance du gouvernement burundais de faire payer aux voisins de l’ouest la somme de quinze dollars américains comme frais de test Covid-19. Les autorités burundaises ont par après revu à la baisse la somme, la réduisant jusqu’à cinq dollars. (SOS Médias Burundi)

Ces frais sont payables à chaque entrée au Burundi.

Le coordinnateur provincial de la Nouvelle société civile au Sud-Kivu (Est de la RD), André Byadunia Mashaka confirme la nouvelle. Il indique que cet appel au boycott intervient après avoir averti le gouvernement congolais.

« Le 13 juin nous avons écrit au gouvernement congolais une note de plaidoyer demandant la supression de frais de test Covid-19 à la frontière de Kavimvira-Gatumba. Nous avons demandé aussi que notre diplomatie soit agissante, que le gouvernement puisse s’activer afin de demander au gouvernement burundais de revoir à la baisse les frais de test Covid-19, soit d’aller à cinq dollars américains pour quatorze jours, ou de l’annuler simplement parce que ça fait au moins plus de huit mois qu’on n’a pas déclaré un cas positif de Coronavirus entre les deux frontières. C’est pourquoi, pour la journée d’aujourd’hui, nous avons demandé à ce que tous les usagers de la route axe rond-point-frontière de Kavimvira se réservent de tout mouvement. Simplement on ne va pas barricader la route et on ne veut pas y arriver, mais nous demandons que les gens prennent conscience pour faire passer notre message au niveau du gouvernement central », a dit André Byadunia.

Le paiement de frais de test Covid-19 était dans un premier temps fixé à vingt cinq dollars américains côté burundais au début de la pandémie de Covid-19, s’en est suivi une baisse de deux dollars jusqu’à quinze dollars américains pour les étrangers qui empruntent cette frontière.

Par contre, côté Congolais les frais de test Covid-19 avaient été suspendus pour les Congolais, les étrangers devrant payer cinq dollars seulement.

Face à cette différence, les Congolais réclament aussi la majoration de cette somme aux étrangers, notamment les Burundais , cela au cas de la non prise en considération de leur revendication.

Selon des habitants de la ville d’Uvira, les autorités burundaises ont par après ce même lundi réduit à cinq dollars la somme exigée pour les frais de test Covid-19 à la frontière de Gatumba.

« Nous allons pouvoir aller nous approvisionner encore une fois au Burundi. Dans mon cas, il m’était pratiquement impossible de traverser la frontière suite à ces frais exorbitants », indique Espérance, une commerçante qui fait le commerce entre Bujumbura (capitale économique du Burundi) et Uvira.

« Je venais de passer toute une année sans me rendre à Bujumbura, une ville que j’aime et visite souvent, à cause de ces frais. Maintenant, je vais pouvoir y aller », s’est réjouit Claude Amani, un habitant d’Uvira.

______________

Photo : des Congolais protestent à la frontière de Kavimvira-Gatumba

Previous Kirundo : un ambulancier pris en flagrant délit de circoncisions multiples avec un kit médical suspect
Next Kayogoro : des Imbonerakure blessent deux membres d'une même famille