Burundi : le pays enregistre 200 nouveaux cas Covid-19 chaque jour

Burundi : le pays enregistre 200 nouveaux cas Covid-19 chaque jour

Le gouvernement du Burundi via le comité national de riposte contre le Covid-19, tire une sonnette d’alarme sur la recrudescence des cas de Covid-19.Le ministère en charge de la santé de ne cache pas l’ampleur de la propagation du Coronavirus depuis trois semaines. Le ministre en charge des affaires intérieures qui se trouve être président du comité national de lutte contre la propagation du virus mortel appelle tout le monde au respect des mesures barrières pour « éviter la tension vécue à la fin de l’année passée ». (SOS Médias Burundi)

Dans une conférence de presse sanctionnant la réunion du comité de riposte contre le Covid-19, la ministre en charge de la santé n’a pas caché ses préoccupations face à la propagation du virus mortel ces derniers jours. Ce sont les capitales économique et politique, la province de Bujumbura (ouest) , celle de Bururi (sud) et la province de Kirundo (nord) qui sont plus concernées.

« Dans les trois semaines, on a enregistré plusieurs cas de Covid-19. Chaque jour nous enregistrons 200 nouveaux cas positifs de Covid-19, dans plusieurs districts sanitaires de Bujumbura, des districts nord, du sud et du centre notamment la marie de Bujumbura, le district sanitaire de Gitega, dans le district sanitaire de Kabezi, dans le district sanitaire de Matana et Bururi ainsi que le district sanitaire de Vumbi en province Kirundo », a déclaré la ministre ce mardi dans l’après-midi.

Sylvie Nzeyimana a affirmé que « nous déplorons de nouveaux cas importés sur les frontières, surtout chez les voyageurs qui entrent via l’aéroport international Melchior Ndadaye. Dans seulement une semaine on a enregistré 80 cas positifs de Covid-19 (à cet aéroport) ».

Le ministre en charge des affaires intérieures doute de la crédibilité des certificats Covid-19 présentés par les voyageurs sur le seul aéroport international de la petite nation de l’Afrique de l’est, situé dans la capitale économique Bujumbura, ce qui explique la recrudescence de la maladie.

« Nous enregistrons 80 cas à l’aéroport seulement alors qu’à la frontière de Gatumba (entre le Burundi et le Congo) nous avons 5 cas seulement. À l’aéroport on a 3 mille personnes par semaine au moment où à Gatumba nous recevons 5 mille voyageurs. Il y a quelque chose qui cloche à l’aéroport. Même si nous exigeons des certificats Covid-19, ils doivent présenter des certificats falsifiés. On doit être très vigilants », a dit Gervais Ndirakobuca.

M. Ndirakobuca a ajouté pourtant que « nous ne sommes pas obligés de prendre des mesures sévères comme on l’avait fait l’année dernière ».

Celui qui est à la tête du comité national en charge de lutte contre le Covid-19 confirme que « nous avons les médicaments, nous devons sensibiliser les gens à faire les tests et respecter les mesures barrières contre la propagation du Covid-19 pour éviter que l’on célèbre les fêtes de fin d’année dans la tension, rappelez-vous la situation que l’on a vécu entre septembre et décembre 2021. Si nous fournissons tous les efforts, il y a moyen de maîtriser la pandémie dans un ou deux mois ».

_______________________

Photo d´archives : dépistage Covid-19 à la frontière de Gatumba

Previous Tanzanie : 137 intellectuels réfugiés burundais tués en six ans
Next Cibitoke : le responsable provincial du SNR accusé d'avoir envoyé un homme à la morgue