Kanyosha : l’administratrice suspendue s’explique

Kanyosha : l’administratrice suspendue s’explique

Geneviève Ntahomvukiye vient d’adresser une correspondance au ministre ayant les affaires intérieures dans ses attributions. L’ancienne administratrice de la commune de Kanyosha, en province de Bujumbura (ouest du Burundi) accuse le président du conseil communal d’avoir orchestré un montage contre elle. Des sources locales et proches du parti présidentiel expliquent que le secrétaire communal du CNDD-FDD et le président du conseil communal veulent « la remplacer par un nouvel administrateur qui leur est favorable et plus manipulable ». Elle demande au ministre de suivre de près la situation en commune de Kanyosha qui selon elle, fait face à beaucoup de défis administratif et financier. (SOS Médias Burundi)

Geneviève Ntahomvukiye a été suspendue de ses fonctions le 8 août 2022. Son ministère de tutelle lui reproche de « s’être illustrée par plusieurs manquements graves notamment la violation du code des marchés publics par l’attribution irrégulière du marché des cahiers de ménage , le détournement des cotisations du personnel communal à INSS (Institutit national de sécurité sociale ) et à la Mutuelle de la Fonction Publique, la violation du manuel des procédures administratives et financières en procédant aux dépenses communales en dehors du circuit normal , la falsifications des Procès – verbaux du conseil communal ».

Madame Ntahomvukiye s’explique et jette le tort au président du conseil communal.

« L’ordre de disponibiliser les cahiers de ménage est venu de l’autorité provinciale. Comme cela ne figurait pas sur les prévisions budgétaires, nous n’avons pas fait la passation de marché. Pas de contrat et pas d’argent sorti des caisses communales », dit-elle avant de préciser que c’est un natif de la commune de Kanyosha qui a confectionné, à sa propre volonté, les cahiers de ménage.

L’ancienne administratrice de Kanyosha s’inscrit en faux contre les accusations selon lesquelles elle aurait détourné les cotisations du personnel communal. En présentant les bordereaux de versement en annexe, Madame Ntahomvukiye parle plutôt du payement des arriérés de salaires allant des années 1970 que l’entité territoriale devait à ses employés.

« Je n’ai jamais falsifié les procès verbaux du conseil communal. La preuve en est que ses membres les signaient, ainsi que son président », lit-on dans la correspondance.

LIRE AUSSI

Mme Ntahomvukiye s’inscrit en faut aussi contre les accusations selon lesquelles elle faisait des dépenses communales en violation du manuel de procédures administratives. Selon elle, l’inspection provinciale chargée des questions économiques qui visitait la commune régulièrement n’a jamais fait des remarques en la matière.

Le président du conseil communal pointé du doigt

Pour Geneviève Ntahomvukiye, tout ce qui lui est reproché n’est ni moins ni plus « un montage orchestré par le président du conseil communal et son équipe ».

L’ancienne administratrice de Kanyosha affirme « avoir subi de pressions de la part du président du conseil communal qui lui faisait signer des fois des écrits dont elle n’est pas auteure ».

Pour elle, le montage vise à « placer à la tête de la commune un administratif qui lui est favorable et facilement manipulable ».

Selon nos sources à Kanyosha, le secrétaire communal du parti CNDD-FDD serait aussi impliqué dans la suspension de Geneviève Ntahomvukiye.

« Il l’ accuse de ne pas lui donner des ponts de vin en guise de remerciement pour l’avoir placée à ce poste », disent nos sources.

Plusieurs administrateurs communaux ont été limogés , accusés surtout de malversations économiques dans la petite nation de l’Afrique de l’Est depuis l’arrivée du président Neva au pouvoir en juin 2020.

Geneviève Ntahomvukiye est la première à s’expliquer auprès du ministre qui l’a suspendue.

Jérémie Nkinahatemba, président du conseil communal de Kanyosha n’était pas disponible pour réagir à ces allégation. Mais selon une invitation qui est parvenue à notre rédaction, il est prévu une réunion extraordinaire du conseil communal de Kanyosha le 24 août 2022. Il est notamment programmé l’élection du nouvel administrateur de Kanyosha ainsi que le remplacement du conseiller chargé des questions économiques dans cette commune.

_____________________

Photo d´archives : Geneviève Ntahonvukiye accusée de manquements graves dans la mise en œuvre du code des marchés publics en attribuant de manière irrégulière /DR

Previous Tanzanie : passation des tests nationaux dans les camps après deux ans de retard
Next Gitega : plus de 150 déplacés du site de Buraza en débandade depuis environ une année