Burundi : le ministère en charge de l’éducation ordonne la fermeture de près de 40 écoles privées pour non respect de la loi

Burundi : le ministère en charge de l’éducation ordonne la fermeture de près de 40 écoles privées pour non respect de la loi

Selon une ordonnance de ce 23 août 2022, 39 écoles privées n’ouvriront pas les portes pour la rentrée scolaire prévue dans les premières semaines de septembre. Il s’agit de certaines sections maternelles des écoles privées et cycles primaires ou secondaires. (SOS Médias Burundi)

Selon cette ordonnance, certaines sections des cycles maternelle de ces écoles fonctionnent sans autorisation, d’ autres dont des cycles primaires ou secondaires sont basés dans infrastructures d’ accueil non appropriées et insalubres.

Il y en aussi certaines écoles dont les locaux sont des maisons d’ habitation.

La mairie de Bujumbura (capitale économique) vient en tête avec 15 écoles frappées par cette décision du ministre en charge de l’éducation.

La mesure tombe trois semaines avant la rentrée scolaire 2022- 2023 . Certains parents des élèves qui fréquentaient ces écoles disent ne pas comprendre pourquoi le ministre n’a pas communiqué cette décision avant pour « donner la chance aux parents de trouver d’autres établissements pour leurs enfants ».

Previous Mbuye : un veilleur d'une école en détention
Next Beni : un décès et environ 179 cas contacts déjà listés à Beni après résurgence de la maladie à virus Ebola