Kibaya : l’Ouganda a chassé les déplacés de la guerre entre le M23 et les FARDC

Kibaya : l’Ouganda a chassé les déplacés de la guerre entre le M23 et les FARDC

Vendredi dernier, des milliers de Congolais ayant fuit les affrontements entre le M23 et l’armée congolaise se sont vus brutalement refoulés par l’armée ougandaise. Des sources oculaires affirment qu’il y a eu des blessés et que les installations provisoires où campaient les déplacés ont été détruites. Certains déplacés ont été obligés d’être installés dans le camp de transit de Nyakabande au moment où d’autres sont retournés au Congo. (SOS Médias Burundi)

Les intéressés étaient installés à Kibaya, une localité située à la proximité entre l’Ouganda et la République Démocratique du Congo.
Ils ont été chassés par l’armée ougandaise sous la supervision des autorités locales, selon des témoins.

« Très tôt le matin, des militaires ougandais ont débarqué là où campaient les Congolais. Ils ont commencé à mettre le feu sur les tentes et à fouetter les occupants. La panique s’est installée. Des gens ont été blessés, des femmes et des enfants traumatisés », rapportent des témoins.

Les déplacés visés avaient été sommés d’aller dans le camp de transit de Nyakabande (Ouganda) pour être enregistrés, mais ces derniers avaient préfé y opposer un refus , selon des sources ougandaises.

Des déplacés joints par SOS Médias Burundi affirment avoir perdu leurs biens lors de l’opération.

« […], nous avons été surpris vers 4h du matin. Des matelas, des vêtements et d’autres biens ont été consumés par le feu. Nous avons été obligés de monter dans des bus prévus par l’armée ougandaise en direction de Nyakabande. D’autres sont allés à Kitagoma à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, dans le groupement de Busanza », racontent nos sources.

Les déplacés qui ont pu s’échapper ont donc rejoint Kitagoma pour être sécurisés par les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo).

Depuis quelques mois, des milliers de Congolais ont fui les affrontements entre les combattants du M23 et les FARDC en province du Nord-Kivu, précisément à Rutshuru (est de la RDC).

LIRE AUSSI :

Nyakabande comprend trois campements qui ont toujours accueilli des Congolais qui fuient leur pays surtout en provenance des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et dans une certaine mesure du Sud-Kivu.

Jusqu’à présent, les rebelles du M23 contrôlent la cité de Bunagana frontalière avec l’Ouganda et certains villages environnants depuis le 13 juin dernier.

_____________________

Photo d’archives : des personnes fuyant les combats entre le M23 et l’armée régulière de la RDC

Previous Karusi : un sexagénaire battu par son fils succombe sur le champ
Next Lusenda : les réfugiés burundais viennent de passer deux mois sans assistance alimentaire