Gitega : malgré les assurances formulées par le chef de l’État, l’essence reste introuvable

Gitega : malgré les assurances formulées par le chef de l’État, l’essence reste introuvable

Depuis une semaine, sur plus d’une dizaine de stations- service que compte la capitale politique Gitega, seules deux stations ont été approvisionnées en essence. Les spéculations sur ce produit devenu de plus en plus rare ne se sont pas faits attendre. Sur le marché noir, un litre d’essence passe de 3280 à 10.000 francs burundais. Le président de la République Évariste Ndayishimiye avait pourtant rassuré que le problème de carburant allait être maîtrisé. (SOS Médias Burundi)

La pénurie d’essence s’accompagne toujours par la hausse du prix du ticket de transport.

Le prix d’une course par taxi- moto depuis le centre- ville vers les différents quartiers passe de 1000 francs burundais à 1500.
Pour les axes Gitega – Bujumbura , Gitega – Ruyigi, Gitega – Rutana , Gitega – Ngozi et Gitega – Muyinga, les transporteurs ont revu à la hausse le prix du ticket jusqu’à 5.000 francs burundais.

Les parents d’élèves qui fréquentent les écoles à régime d’internat ont des difficultés pour amener les élèves à l’école, l’année scolaire ayant débuté ce lundi.

Ils demandent aux autorités en charge du transport de trouver des solutions à ce problème.

Vendredi 2 septembre 2022 ,au stade Ingoma de Gitega lors des festivités de la rentrée judiciaire, le président Évariste Ndayishimiye avait rassuré que le problème de carburant a été maîtrisé pour de bon. Il avait promis de prendre en main lui-même la pénurie des autres produits stratégiques.

LIRE AUSSI :

La pénurie d’essence se fait aussi remarquer dans la ville commerciale Bujumbura et dans d’autres provinces du Burundi. Une fois approvisionnées, les stations-service sont prises d’assaut par des clients qui en ont tant besoin. Des clients se lamentent qu’ils ne parviennent pas à avoir la quantité suffisante.

____________________

Photo : plusieurs conducteurs de taxi-motos attendent de faire le plein sur une station-service en ville de Gitega

Previous Makamba : l'administrateur de la commune de Kayogoro accusé de fraude
Next Ngozi : des militans du parti CNL refusés aux élections des conseils des notables collinaires