Gitega : prison à vie pour un policier coupable de meurtre

Gitega : prison à vie pour un policier coupable de meurtre

Le tribunal de grande instance de Gitega (capitale politique) a condamné dans un procès de flagrance à une peine à perpétuité Fabrice Irankunda, policier , âgé de 25 ans. Il est accusé d’avoir tiré à bout portant sur Emmanuel Kwizera qui a succombé sur le champ dans la nuit de vendredi. Le crime a eu lieu dans la localité de Bwoga. C’est en commune et province de Gitega. (SOS Médias Burundi)

Fabrice Irankunda, appuyé par son avocat Arsène Bapfamukanwa ont cherché à se défendre.

« Ils ont rejeté en bloc toutes les accusations en évoquant la légitime défense », disent des habitants qui ont suivi l’audience publique de ce dimanche.

Le ministère public a requis une peine à perpétuité contre le policier et un emprisonnement d’une année pour Népomucène Bavumiragiye accusé de diffamation et rébellion contre les forces de défense et de sécurité. L’homme aurait insulté les policiers qui sont intervenus vendredi soir dernier quand Emmanuel Kwizera (35 ans) venait d’être tué.

La partie civile représentée par Maître Augustin Hatungimana n’ y est pas allée par quatre chemins. Elle dit ne pas comprendre comment un policier censé protéger la population peut tirer sur un citoyen paisible.

LIRE AUSSI :

Elle a exigé un dédommagement de 5. 103. 200.000 francs burundais, en plus de la prison à vie.

Après délibération, Fabrice Irankunda a été condamné à une peine à perpétuité.

Il devra aussi payer un dédommagement de 10 millions de francs burundais à la famille de la victime tandis que Népomucène Bavumiragiye a été blanchi. Toutefois, il devra payer une amende de 100 mille francs burundais.

________________________

Photo : des habitants de Gitega venus assister au procès du policier Fabrice Irankunda, le 2 octobre 2022

Previous Nyabiraba : l'administrateur communal limogé
Next Bururi : une maladie non encore identifiée a déjà tué une vingtaine de porcs