Bujumbura : le chanteur Olègue est libre

Bujumbura : le chanteur Olègue est libre

Le jeune artiste burundais Olègue Baraka très connu sous le nom de scène « délégué général » a été libéré ce matin. L’information a été confirmée par sa famille et son avocat. (SOS Médias Burundi)

Détenu depuis près de six pour atteinte aux bonnes mœurs et profanation de l’église catholique ,Olègue Baraka a été relâché ce vendredi matin, ont confirmé sa famille et son avocat.

« C’est une fierté de voir Olègue en liberté car il n’avait rien fait de mal et des charges qui pesaient sur lui n’étaient pas fondées, un chanteur a le droit d’expression qu’il faut respecter dans une démocratie » indique l’un des chanteurs -seniors du Burundi.

Son avocat n’a pas non plus caché sa joie.

« C’est la victoire de la justice, Olègue est un artiste qui a droit aux mises en scène,et cela n’est pas une infraction,raison pour laquelle les juges devraient être prudents dans ce genre de dossier » a indiqué Maître Jean Muvayo.

LIRE AUSSI :

L’affaire pour laquelle le jeune artiste était détenu remonte à mi avril cette année avec la publication d’une courte vidéo annonçant un concert qui était prévu le dimanche 17 avril 2022 où les chrétiens du monde célébraien la fête de Pâques.
Dans un premier temps, il avait été poursuivi pour « blasphème contre l’église catholique » pour avoir diffusé une vidéo où il apparaît avec une jeune fille en tenue liturgique.

L’infraction a changé. Il était pour le moment maintenu pour « atteintes aux bonnes mœurs ».

En 2019, il a avait, en compagnie d’un youtubeur été retenu pour « atteinte aux bonnes mœurs et incitation à la débauche » avant d’être libéré.

______________

Photo d’archives : Olègue Baraka

Previous Cibitoke : plus de 40 rebelles rwandais tués par l'armée burundaise
Next Burundi : la saison sèche menace le pays, le gouvernement implore Dieu