Nord-Kivu : les FARDC annoncent la mort de quatre civils lors des heurts avec le M23

Nord-Kivu : les FARDC annoncent la mort de quatre civils lors des heurts avec le M23

Les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ont annoncé dans un communiqué la mort d’au moins quatre civils depuis la reprise des combats entre l’armée régulière et les rebelles du M23. L’armée congolaise continue d’accuser le Rwanda de soutenir les rebelles, sans preuve. (SOS Médias Burundi)

Les civils tués se trouvaient dans la zone de combats, selon un communiqué de l’armée congolaise sorti ce dimanche.

Les victimes habitaient dans deux axes sur le territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu à l’est du Congo , selon les FARDC.

Ce sont les axes Rangira-Rwanguba- Tchengerero et Ntamugenga- Nyabikoro.

Sur le premier axe, l’armée congolaise indique que les rebelles ont attaqué dans le but d’empêcher le ravitaillement des forces loyalistes. Le tronçon relie la zone à la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Sur les deux axes, l’armée régulière affirme avoir mis en déroute le M23 accusant l’armée rwandaise de soutenir les rebelles sans toutefois fournir de preuve.

Selon le communiqué, les bombes larguées dans la zone depuis jeudi dernier appartiennent à l’armée rwandaise.

Selon nos sources dans le Nord-Kivu, des centaines de civils continuent de fuir vers l’Ouganda suite aux hostilités.

Ce dimanche, plusieurs sources administratives et des journalistes ont indiqué que des bombes de l’armée congolaise ont atteint le territoire ougandais non loin de la frontière après avoir raté leur cible-le M23.

De son côté, le mouvement du 23 mars qui contrôle la cité frontalière de Bunagana depuis le 13 juin dernier et plusieurs autres localités dans le territoire de Rutshuru surtout, dit s’être défendu. Il accuse des groupes armés locaux et étrangers parmi lesquels les FDLR et les Maï Maï d’avoir formé une coalition pour attaquer ses positions.

Les FARDC et le M23 continuent de se battre et de se reprocher « la mauvaise volonté » de participer à un dialogue afin de « mettre fin aux hostilités dans l’est du Congo ».

_____________________

Photo : des civils fuyant zones de combats entre les FARDC et le M23 pour se réfugier en Ouganda

Previous Photo de la semaine : le député Fabien Banciryanino suscite une polémique
Next Nakivale (Ouganda) : distribution des savons