Nord-Kivu : l’armée et le M23 s’affrontent à Rutshuru près de la RN2

Nord-Kivu : l’armée et le M23 s’affrontent à Rutshuru près de la RN2

Des violents affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le mouvement du 23 mars (M23) se sont intensifiés ce jeudi 27 octobre 2022 dans la localité de Chumirwa, à environ 4 km de la route nationale numéro deux (RN2). C’est non loin du village de Ntamugenga dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu à l’est de la RDC. La RN2 est une route principale utilisée pour ravitailler les éléments de l’armée régulière dans la région notamment. D’autres combats sont signalés du côté du village de Kibunge, sur des collines surplombant Kalengera. Certaines sources locales affirment que les rebelles du M23 ont tenté de progresser et ainsi élargir leur champ d’action mais se sont heurtés à la résistance des FARDC. Ces affrontements ont provoqué le déplacement massif de la population. (SOS Médias Burundi)

Des détonations d’armes lourdes et légères se font entendre dans la région jusqu’à présent.

Les affrontements se sont déroulés dans plusieurs localités des villages du territoire de Rutshuru dans le Nord-Kivu.

« J’étais à Kako où Il y a plusieurs militaires FARDC et même à Rubare. Les rebelles ont attaqué vers Kibunge, au-dessus de Kalengera. Ils sont dans des champs vers le chantier de Berky. Kako vient de se vider de ses habitants », raconte un habitant.

Déplacement massif des habitants

Nombreux habitants des agglomérations de Kako et Rubare prennent la direction de Rutshuru- centre et Kiwanja.

« Des enfants et femmes enceintes sans exclure des personnes âgées se forcent à marcher sur de longs trajets pour leur sécurité et plusieurs véhicules dont des taxis qui quittaient Goma (chef-lieu du Nord-Kivu) pour la ville de Butembo ont été obligés de retourner vers la ville de Goma », explique un autre habitant de Kako.

Des habitants de Rutshuru fuient leur ménage suite aux hostilités entre les FARDC et le M23

Une autre source indique que les combats approchent le village de Rubare. Tous ceux qui sont restés dans la cité se cachent dans leur maison. Pas de sortie.

Les affrontements entre les FARDC et le M23 ont repris depuis jeudi 20 octobre 2022 dans la région de Rangira-Rwanguba dans le territoire de Rutshuru, après quelques semaines d’accalmie avant de s’étendre sur plusieurs autres collines.

LIRE AUSSI :

La société civile locale accuse les rebelles du M23 d’avoir largué des bombes sur certaines positions de l’armée, des bombes qui ont fauché la vie de plus de 5 civils et blessé plusieurs autres, selon l’armée congolaise.

Mais le M23 réfute ces allégations. Il indique qu’il s’est plutôt défendu après que ses positions soient attaquées par les FARDC en collaboration avec des milices armées dont les FDLR et les Maï Maï.

______________

Photo : des habitants fuient avec leur bétail suite aux affrontements entre l’armée congolaise et le M23

Previous Ituri : cinq cadavres découverts au village de Mabiti
Next Uvira : six personnes dont un militaire tuées lors de combats entre l’armée régulière et les Maï Maï