Rugombo-Luvungi : ouverture officielle de la frontière burundo- congolaise

Rugombo-Luvungi : ouverture officielle de la frontière burundo- congolaise

Des habitants de la commune de Rugombo en province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi) et du groupement Itara-Luvungi , plaine de la Rusizi territoire d’Uvira en province du Sud-Kivu à l’est du Congo saluent l’initiative du gouvernement burundais de rouvrir le poste frontalier de Rubenga. C’est ce mardi 1er novembre que la frontière a été rouverte. Ils se disent satisfaits de la reprise des relations commerciales et sociales entre des habitants de part et d’autre de la frontière. (SOS Médias Burundi)

Des cérémonies d’ouverture officielle de la frontière de Rubenga, sur la colline de Mparambo II, dans la commune de Rugombo ont eu lieu en présence des autorités administratives de Cibitoke et de la plaine de la Rusizi en territoire d’Uvira au Sud Kivu.

Cette frontière fermée depuis trois ans pour cause du Covid-19 donne accès direct aux localités voisines des deux pays de la région des Grands-Lacs d’Afrique de part et d’autre de la Rusizi (rivière séparant le Burundi et la RDC).
D’après des habitants, cette rouverture des frontières va permettre la reprise des relations commerciales et sociales surtout pour les habitants de la commune de Rugombo et de Luvungi en République Démocratique du Congo.

Marie Nzeyimana qui a des enfants qui poursuivent leurs études de l’autre côté de la Rusizi dans le groupement de Luvungi indique qu’elle va immédiatement organiser des visites pour aller voir ses enfants.

Des habitants venus assister à la réouverture de la frontière de Rubenga

« Depuis plus de 3 ans, je n’ai pas vu mes enfants et mes proches établis chez notre grand voisin de l’ouest. À présent, l’occasion nous est donné de renforcer davantage la libre circulation des biens et des personnes », se réjouit cette jeune maman avec sourire.

Même son de cloche pour Ngoyi Sylvain Kambale un des chefs administratifs du groupement d’Itara en RD Congo qui fait savoir que la circulation sur cette frontière était au point mort depuis 2019 et que même l’échange des malfaiteurs entre les deux pays ne se faisait plus.

Gilbert Manirakiza, l’administrateur de Rugombo précise que la réouverture de cette frontière entre dans le cadre de » favoriser la circulation des biens et des personnes pour les deux États voisins ».

Il ajoute en outre que la sécurité va être renforcée pour » éviter que les fauteurs de trouble ne profitent de cette occasion pour commettre des crimes de part et d’autre de la Rusizi ».

Les autorités des deux pays doivent continuer d’ échanger les informations sur l’état des lieux de la sécurité sur les frontières, a-t-il dit.

La population surtout du côté burundais demande aux autorités publiques de revoir à la baisse les frais exigés, toujours en vigueur de dépistage du Covid-19 en vue de favoriser la communication entre les populations vulnérables de Rugombo et de Luvungi.

Pour traverser la rivière, chaque passager doit payer 15 mille francs burundais pour les Burundais et 15 dollars pour les étrangers, seul le Burundi exigeant les tests Covid-19 avant d’entrer sur son territoire.

________________________

Photo : un policier hisse le drapeau burundais sur la frontière de Rubenga

Previous Rutana : un militant influent du CNDD-FDD écope d'une année d'emprisonnement
Next Sud-Kivu : les militaires burundais et congolais accusés de collaborer avec les Maï Maï