Sud-Kivu : les militaires burundais et congolais accusés de collaborer avec les Maï Maï

Sud-Kivu : les militaires burundais et congolais accusés de collaborer avec les Maï Maï

Ce sont des militaires installés sur les territoires de Mwenga et Uvira en province du Sud-Kivu à l’est de la RDC. Des sources concordantes affirment qu’ils collaborent avec les Maï Maï pour combattre les FNL (Forces nationales de libération) du général déchu Aloys Nzabampema basées dans cette partie du Congo depuis plusieurs années. L’armée congolaise nie ces allégations. (SOS Médias Burundi)

Les localités occupées par les armées burundaise et congolaise sont : Malimba et Kitoga. Dans ces zones, des sources locales ont indiqué à SOS Médias Burundi que « les militaires burundais et congolais donnent leur uniforme à des miliciens Maï Maï qui se font passer pour des militaires ».

« Après avoir éprouvé de difficultés à déloger les FNL habitués à la région, les militaires burundais et congolais nous ont sollicités tout comme les combattants de Gumino, aile Fureka », ont confié à notre rédaction des miliciens Maï Maï Rushabwa.

« Après son entrée officielle (le 15 août 2022), l’armée burundaise a suspendu notre collaboration. Mais après avoir échoué de déloger Nzabampema de la zone de Namaramara, ils sont venus encore une fois vers nous pour chercher notre aide. Ils nous approvisionnent en tout : uniforme, munitions…. », ajoute un autre milicien Maï Maï.

Un parent dont un fils combat dans les rangs des Maï Maï Rushabwa a affirmé que « mon enfant a reçu des uniformes et un fusil. Il est dans les forêts du secteur d’Itombwe en territoire de Mwenga pour traquer les FNL et Red Tabara ».

L’armée congolaise nie toutes ces allégations. Les autorités burundaises ont , quant à elles rejeté de telles accusations à maintes reprises ainsi que les allégations sur la présence clandestine de la FDNB (Force de défense nationale du Burundi) et des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD , le parti présidentiel) sur le sol congolais depuis décembre 2021.

________________

Photo d’illustration : des militaires burundais en parade

Previous Rugombo-Luvungi : ouverture officielle de la frontière burundo- congolaise
Next RDC : le président Tshisekedi appelle à la mobilisation générale pour la défense du pays contre "l’agression rwandaise"