Nakivale (Ouganda) : le PAM actualise ses données

Nakivale (Ouganda) : le PAM actualise ses données

C’est une activité de routine . L’organisation onusienne , après une période donnée procède à une vérification de réfugiés encore actifs pour une assistance dite adéquate. (SOS Médias Burundi)

Selon le Programme Alimentaire Mondial, l’activité est organisée dans le cadre de la mise à jour des données des réfugiés encore présents dans le camp.

Avant la pandémie du Covid-19, la mise à jour des données était faite tous les deux mois, mais compte tenu de la situation inadaptée, les réfugiés sont désormais dénombrés une fois les six mois, voire même plus.

L’actualisation des données permet à l’organisation mondiale pour l’alimentation de faire une meilleure planification, affirment ses agents.

Depuis 2017, il y a un mouvement de déplacements accrus au sein des réfugiés vivant à Nakivale. Les uns se rendent à Kampala, la capitale ougandaise pour y rester, d’autres vont vers le Kenya voisin ou encore sont rapatriés vers le Burundi.

« Alors, il est difficile de connaître le nombre exact de bénéficiaires de l’assistance si jamais on ne fait pas ce genre de vérification » expliquent des agents du PAM.

L’ exercice qui a débuté la semaine dernièe dans le village de Kahirimbi-Juru est pour une durée de plus de 16 jours dans tout le camp. L’ effectif total de réfugiés à vérifier dans le camp de Nakivale environne 140.000 personnes de plusieurs nationalités.
La manœuvre se déroule sur les places de distribution habituelle de la ration mensuelle et les concernés y répondent massivement pour leur intérêt.

Ce camp héberge encore plus de 33 mille réfugiés burundais.

___________________

Photo : une pancarte indiquant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Rumonge-Bujumbura : les produits- Brarudi sont exportés vers la RDC et manquent localement
Next Photo de la semaine : explosion d'abandons scolaires à cause de la faim à Bubanza