Burundi : la « CFOR-ARUSHA » s’inscrit totalement en faux contre les élections de 2020

Burundi : la « CFOR-ARUSHA » s’inscrit totalement en faux contre les élections de 2020

Dans une déclaration sortie ce jeudi 12 Septembre la Coalition des Forces de l’Opposition Burundaise pour le Rétablissement de l’Accord d’Arusha remet en cause le processus électoral de 2020. (SOS Médias Burundi)

La CFOR  Arusha fait savoir que l’environnement politique et sécuritaire qui prévaut ne permet aucunement des élections réellement libres, indépendantes, inclusives et  donc crédibles.

Selon cette nouvelle coalition les signes avant-coureurs de  cette tension  sont déjà perceptibles, « comme confirmé par ailleurs dans le récent rapport de la Commission d’enquête sur le Burundi, du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies ».

En redresseur de tort, la CFOR  note dans cette déclaration qu’elle veut se battre pour des libertés publiques, pour mettre en avant le culte du meilleur, la cohésion sociale, la bonne gouvernance dans tous les secteurs de la vie nationale et la « redevabilité » des dirigeants envers le peuple.

Son objectif ultime étant, souligne toujours la coalition, de mettre fin à l’impunité des crimes et de bâtir ainsi une société démocratique, paisible et réconciliée avec elle-même, qui tourne définitivement le dos aux clivages/divisions politico-ethniques qui ont causé les drames que le Burundi a connus depuis l’indépendance jusqu’à ce jour.

Previous Ndora (Cibitoke) : une jeune fille tuée
Next Muyinga : 9 membres du comité de sécurité du lac Rweru écopent la perpétuité