Manifestation à Bruxelles contre l’expulsion des réfugiés burundais de Tanzanie

Manifestation à Bruxelles contre l’expulsion des réfugiés burundais de Tanzanie

La Communauté burundaise de Belgique organise le 27 septembre une manifestation devant l’ambassade de Tanzanie à Bruxelles pour protester contre les menaces de rapatriement forcé pesant sur les 180.000 réfugiés burundais dans ce pays.

C’est ce que prévoit un accord bilatéral entre Gitega et Dar es Salam, signé le 26 août dernier, bien qu’il contrevienne aux Conventions sur les réfugiés de Genève (de 1951) et de l’Union africaine (de 1969), ainsi qu’à l’article 9 de la Constitution tanzanienne.

Le Haut commissariat aux Réfugiés des Nations unies (HCR) a rappelé que seuls des réfugiés volontaires pouvaient être rapatriés. Des enquêteurs de l’Onu estiment que la terreur règne encore au Burundi.

C’est pourquoi la Communauté burundaise de Belgique invite « tous les Burundais de Belgique, des pays voisins et des amis du Burundi à venir nombreux manifester leur désapprobation », le 27 septembre à Bruxelles.

Lire plus sur ce lien

https://afrique.lalibre.be/41174/manifestation-a-bruxelles-contre-lexpulsion-des-refugies-burundais-de-tanzanie/

Previous Gitega : l'Église Catholique, un des grands absents dans l'observation des prochaines élections
Next Cibitoke: Une peur panique des habitants de la frontière Burundi-congolaise

About author

You might also like

Politique

Trois maisons des membres du CNL brûlées en moins de deux semaines à Cendajuru

Une maison d’un militant du CNL a été brûlée sur la colline de Gashirwe dans la commune de Cendajuru de la province de Cankuzo (Est du Burundi) dans la nuit

Politique

Rumonge : la montée des eaux du lac Tanganyika paralyse les activités

Cela fait des mois que les eaux du lac Tanganyika ne cessent de monter . Le port commercial de Rumonge (Sud-ouest du Burundi) n’a pas été épargné. Des hangars de

Politique

Un leader du CNL en détention à Bubanza

Anatole Nzisabira , représentant du CNL sur la colline de Buhororo 2 en commune et province de Bubanza (ouest du Burundi) a été arrêté le 20 janvier 2020.  Accusé d’atteinte