La vice-présidente de la commission électorale provinciale indépendante libérée


Jacqueline Ntakirutimana , vice-présidente de la Commission Électorale Provinciale Indépendante  à Bururi (Sud du pays) est libre depuis deux jours. (SOS Médias Burundi)

Soupçonnée dans une affaire de meurtre, elle avait été arrêtée lundi dernier et mise au cachot.

Les responsables de sa formation politique de l’opposition CNL n’avaient cessé de dénoncer un montage grotesque contre leur membre.

La police n’a pas eu de preuves valables à charge de Ntakirutimana  et a décidé sa liberté.

(Notre article précédent)

Les militants du parti CNL en commune de Bururi saluent la décision de la police. Ils espèrent que  Madame Ntakirutimana reprendra  ses fonctions dans l’immédiat.