Élections 2020: Agathon Rwasa crie à la diabolisation de son Parti


S’exprimant après le dépôt de sa candidature pour les présidentielles de mai , Agathon Rwasa a dénoncé un complot monté de toutes pièces par certains administratifs pour ternir l’image du CNL. (SOS Médias Burundi)

Pour l’ancien chef rebelle, la seule voie démocratique compte pour arriver au pouvoir maintenant. «Des montages grotesques sont en train d’être montés pour dire que le CNL  a des combattants. Au niveau de notre parti,  on a déposé les armes et on a pris l’option d’un combat politique. Nous sommes contre  toute forme de violence et de retour à la guerre. Notre combat est dans les urnes mais malheureusement, il existe des gens mal intentionnés qui n’ont d’autre visée qu’accuser et emprisonner les militants du CNL abusivement. C’est  inacceptable », a déclaré le candidat présidentiel de la première formation politique d’opposition au Burundi.

Agathon Rwasa qui dit ne pas être prêt à accepter l’issue des urnes truquées a tenu à rappeler que le temps du  monopartisme  est révolu. «On respectera le verdict des urnes que si ces élections sont bien organisées dans la transparence, mais nous n’accepterons jamais des élections qui soient truquées. Il faut que tout le monde le sache », a conclu Agathon Rwasa.