Covid-19 : mesures de prévention dans les camps de réfugiés


Camp de Nduta

Le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) a récemment demandé un financement de 255 millions de dollars pour prévenir et lutter efficacement contre le Covid-19 dans les pays prioritaires qui nécessiteront une « action particulière ». Cette organisation de l’ONU se dit par ailleurs engagée à rester au service des réfugiés dans le contexte de la crise de la nouvelle pandémie qui frappe la planète aujourd’hui. (SOS Médias Burundi)

Dans une déclaration sortie hier, le Haut Commissaire des Nations Unies aux Réfugiés, Filippo Grandi a détaillé une série de mesures prises pour aider à répondre à combattre la pandémie du Covid-19.
« La crise du Covid-19 a déjà eu des conséquences importantes sur nos opérations, nous obligeant à ajuster rapidement notre façon de travailler », a-t-il déclaré.

Selon lui, la priorité du HCR dans la crise du Covid-19 est de s’assurer que les réfugiés soient inclus dans les plans de réponse et qu’ils soient correctement informés, tout en accompagnant les efforts des gouvernements où ils sont installés.

Il a fait savoir que le nombre de cas déclarés et confirmés d’infection du Covid-19 parmi les réfugiés reste faible.

Néanmoins, a-t-il souligné, plus de 80% de la population réfugiée dans le monde et presque toutes les personnes déplacées vivent dans des pays à faible revenu où l’accès à l’eau et les systèmes sanitaires sont précaires.

Pour illustrations, ce haut cadre d’une importante organisation humanitaire a donné l’exemple des kits de lavage des mains et de contrôle de température qui ont été installés dans les centres de transit, les centres d’accueil et les établissements de santé dans les camps en Éthiopie et en Ouganda.