Burambi – Rumonge : quatre militants du CNL transférés au cachot du commissariat provincial de police


D’après une source proche du parti CNL à Burambi, les quatre militants ont été transférés ce dimanche vers le cachot du commissariat provincial de Rumonge( sud ouest du Burundi). Ils venaient de passer une semaine au cachot de la police à Murago au chef-lieu de la commune de Burambi. (SOS Médias Burundi)

Tous des hommes, les quatre militants avaient été arrêtés il y a une semaine.

Un membre de la commission en charge des élections les a accusés de « fraude électorale ».
À l’origine des accusations, les opposants récupéraient des cartes d’électeurs d’autres membres du CNL qui leur avaient donné une procuration.

Or, d’après des sources proches de la CENI, il était permis à ceux qui n’étaient pas disponibles de pouvoir donner leur carte d’identité aux personnes de confiance pour qu’elles récupèrent leur carte de vote à condition de présenter aux agents de la CENI les identités des personnes en question.

Au moins 27 membres du CNL ont été appréhendés en province de Rumonge dans deux semaines.

________________________

Photo: chef-lieu de la commune de Burambi