Ngozi : la police saisit des procès verbaux d’élections lors d’une interpellation


La police a interpellé hier à Ngozi un certain Issa Bizimana, membre du CNL Elle l’a dépouillé de ses procès verbaux d’élections. (SOS Médias Burundi)

D’après des témoins, les policiers se sont tout de suite focalisés sur l’enveloppe des procès verbaux. Il s’agit des résultats de la commune de Butihinda (province de Muyinga). L’homme a ensuite été conduit au cachot.

« Il ramenait ces documents au QG du CNL à Bujumbura », confie un leader du CNL à Muyinga. « On n’est pas du tout certain des résultats portés à la connaissance du public par les médias. On est entrain d’analyser les procès verbaux », explique-t-il.

Cette arrestation est « un nouveau coup dur », estime le CNL de Muyinga. Le jour du scrutin, un des mandataires a été interpellé au quartier Swahili. Après avoir contesté des irrégularités sur un bureau de vote, il a rejoint en détention une dizaine de militants dont le responsable communal du Parti, arrêté une semaine avant le scrutin.