Rumonge: des pots de vin exigés à des opposants pour être libérés

Rumonge: des pots de vin exigés à des opposants pour être libérés

Ils sont au nombre de dix. Tous originaires de la commune de Muhuta, en province de Rumonge ( sud-ouest du Burundi) ils ont été interpellés depuis le jour des élections, le 20 mai. La police exige deux cents mille francs burundais à chacun pour les relaxer. ( SOS Médias Burundi)

Ces militants du CNL sont détenus dans les cachots du commissariat de la police à Rumonge.

Selon un membre de la famille d’un des détenus, la police a exigé le paiement d’une somme de deux cent mille FBU à chacun pour qu’ils soient libérés. « Des responsables de la police ont été clairs. Si nous ne payons pas les deux cent mille, nos proches seront acheminés à la prison de Murembwe( prison centrale de Rumonge) », raconte notre source.

« Nous exigeons la libération des nôtres. Ils n’ont commis aucun délit. Leur seule faute est d’avoir dénoncé des irrégularités qui ont été observées le jour du scrutin », indique un proche d’un des détenus.

À part les six membres du CNL détenus à Rumonge, le représentant communal du CNL à Muhuta et son adjoint sont retenus par le service national de renseignements à Bujumbura.
Ils ont été appréhendés à Kabezi( province de Bujumbura) en début de semaine.

En commune de Muhuta, plus de quatre vingt militants du CNL sont en cavale. Il s’agit en grande partie des mandataires et des responsables locaux de cette principale formation politique d’opposition.

_________________________

Photo: des membres du parti CNL lors de la campagne électorale

Previous Élections : le candidat Dieudonné Nahimana tacle la CENI
Next Rugombo: des commerçants interdits de faire librement leur commerce

About author

You might also like

Politique

Burambi (Bururi) : deux Imbonerakure sous les verrous

Ils sont soupçonnés d’avoir démoli la permanence du parti CNL la nuit de ce mercredi à jeudi. (SOS Médias Burundi) Ezéchiel Mfisumukiza et un certain Richard, deux militants du parti

Politique

Burundi: la CFOR-Arusha dénonce le démantèlement de l’accord d’Arusha par le gouvernement de Gitega

La Coalition des Forces de l’Opposition « CFOR Arusha » estime que la nomination des membres du gouvernement par le nouveau président de la République après consultation du premier ministre et du

Politique 0 Comments

Cankuzo : Un représentant du parti CNL passe le week-end au cachot de la police

Venant Nduwayo, président du parti Congrès National pour la Liberté (CNL) en commune de Cendajuru a été conduit au cachot par la police samedi dernier avant d’être relâché ce lundi.