Bukinanyana: découverte de 4 cadavres


Tous des hommes, ils ont été vus ce matin par des passants de première heure sur la colline de Myave en zone de Ndora, dans la commune de Bukinanyana (province de Cibitoke, nord-ouest du Burundi). L’identité des victimes et les circonstances de leur mort restent inconnues. L’administration locale a ordonné l’inhumation des corps dans la foulée. (SOS Médias Burundi)

Les quatre corps en décomposition ont été aperçus à quelques kilomètres de la réserve naturelle de la Kibira. « Ils portaient des bottes et étaient en tenue militaire de l’armée burundaise. Quand on les a vus, ils étaient allongés dans un même endroit. On pouvait également remarquer du sang sec sur leurs vêtements », racontent des témoins.

Les forces de l’ordre et les responsables administratifs ont été alertés.
Ils se sont rendus sur le lieu de la découverte macabre.

Un élu collinaire regrette que ça fait la troisième fois qu’on découvre des cadavres dans cette localité. »Malheureusement, on n’a jamais eu la lumière sur ces assassinats. La hiérarchie administrative nous ordonne à chaque fois de faire enterrer les victimes sans même faire d’enquêtes pour les identifier », a-t-il regretté.

L’administrateur communal à Bukinanyana dit avoir dépêché une équipe d’officiers de police judiciaire et des administratifs à la base pour s’enquérir de la situation.

Jean Bosco Hategekimana a expliqué que les victimes ont été enterrées dans la précipitation « pour protéger la population contre d’éventuelles maladies ».

Toutefois, il n’a pas voulu s’exprimer sur les découvertes macabres répétitives observées dans la localité.

Cinq autres corps avaient été découverts dans la zone de Butahana en commune de Mabayi (toujours dans la province de Cibitoke) le 22 juillet dernier.
Ils étaient aussi en tenue militaire de l’armée burundaise.