Covid-19 : le Burundi et le Rwanda ont échangé des ressortissants bloqués de part et d’autre

Covid-19 : le Burundi et le Rwanda ont échangé des ressortissants bloqués de part et d’autre

Les autorités rwandaises ont remis plus de 110 Burundais qui avaient été bloqués dans le pays depuis la fermeture des frontières dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. C’était ce jeudi sur la frontière de Gasenyi-Nemba( nord du Burundi). En même temps, le Rwanda a reçu plus de 50 Rwandais qui étaient bloqués au Burundi pour les mêmes raisons. Les concernés se réjouissent de regagner leur pays d’origine mais certains d’entre eux craignent avoir perdu l’emploi. (SOS Médias Burundi)

Depuis la déclaration du Coronavirus comme une pandémie et des mesures de prévention qui ont suivi, plus de cent cinquante Burundais étaient bloqués au Rwanda. Ils s’y étaient rendus pour la plupart pour se faire soigner ou encore pour rendre visite à des parentés et ou amis.

Ce jeudi, l’heure était de regagner les familles laissées de part et d’autre de la Kanyaru. “Nous venons de faciliter le départ de plus de 110 Burundais qui viennent de Kigali. Ils sont venus à bord des coasters qui ont pris le départ à l’ambassade du Burundi à Kigali. Cette ambassade nous a remis la liste des gens qui se sont fait inscrire et voila qu’ ils viennent de franchir la frontière de leur pays”, ont indiqué à la presse les autorités de l’immigration rwandaise sur la frontière dans l’avant midi de ce jeudi.

Deux heures plus tard, un convoi de 55 Rwandais venus de Bujumbura est arrivé sur le même poste frontière. C’est leur ambassade à Bujumbura qui les a aussi aidés pour qu’ils puissent retourner dans leur pays. “Nous sommes très ravis qu’il y ait cet échange, c’est en fait ce climat qui devrait caractériser nos pays”, ont ajouté des autorités de l’immigration, coté Rwanda.

Pour ces personnes, c’est une immense joie de retrouver les leurs. “J’avais laissé mes petits enfants et les miens pour accompagner un membre de la famille qui s’est rendu à Kigali pour se faire soigner. Dieu merci il est guéri. Mais je n’ai pas eu l’occasion de retourner chez moi depuis mars dernier. Je suis heureuse de pouvoir rentrer. Je n’avais plus de moyens de survivre au Rwanda. C’est notre ambassade qui nous a aidés”, a laissé entendre une femme, après avoir récupéré son passeport à quelques mètres de la frontière burundaise.

Cependant, certains craignent avoir perdu l’emploi. “Oui je rentre mais je sais que j’ai perdu mon travail à cause des malentendus politico-diplomatiques de nos pays. Cela fait plus de six mois, j’ai maintes fois essayé de rentrer en vain”, a souligné un homme qui séjournait à Kigali depuis janvier.

Émile, lui était allé à Bujumbura dans une cérémonie de mariage de son ami. “Depuis avril, après le mariage de mon ami, je dormais chez des connaissances faute de moyens pour payer les frais d’hôtel. Je crois que j’ai même perdu mon travail car je viens de passer beaucoup de temps au Burundi, à cause du covid-19”, affirme ce Rwandais.

A Kigali, il reste encore des Burundais bloqués dans la capitale rwandaise suite à la pandémie de Coronavirus mais qui ont eu peur de retourner chez eux. La plupart d’entre eux sont des jeunes. Ils sont accusés par leurs collègues de travail ou voisins du quartier d’origine d’avoir intégré des mouvements rebelles. Ils ont décidé de demander asile.

_____________________

Photo : des Burundais se font enregistrer au poste frontière commun de Gasenyi-Nemba

Previous Kirundo: des opposants privés du droit de circuler librement
Next Bujumbura: vers la réconciliation des fidèles de l’Église adventiste du 7ème jour