Bukinanyana: plusieurs familles ont fui leur ménage suite à des affrontements entre un groupe armé et des militaires


Depuis samedi dernier, plusieurs dizaines d’individus ont décidé de quitter leurs ménages sur les collines de la zone de Ndora, dans la commune de Bukinanyana (province de Cibitoke, nord ouest du Burundi). Ils disent craindre pour leur sécurité suite aux affrontements entre des militaires burundais et des hommes armés non loin de la réserve naturelle de la Kibira. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources locales, la plupart des habitants qui ont quitté leur ménage sont originaires de la localité de Kiruhura.

« Depuis samedi, des assaillants s’affrontent avec l’armée. Le bruit des armes était si grand que nous avons eu trop peur de périr chez nous. C’est pourquoi nous avons décidé de fuir », racontent des chefs de familles.

Un élu collinaire a confirmé l’information. Il regrette que l’administration communale n’a pas organisé une réunion qui était prévue samedi pour apaiser les esprits.

Une source militaire qui a témoigné sous couvert d’anonymat (parce qu’elle n’est pas autorisée de parler à la presse) a indiqué à SOS Médias Burundi que des militaires ont été blessés lors des affrontements.

« Pour la seule journée de samedi, au moins 12 militaires et 7 jeunes Imbonerakure ont été blessés. Ils ont été évacués vers différents hôpitaux », dit-elle.

Un officier en charge des opérations dans la région s’est contenté de dire que des militaires poursuivent ces derniers jours un groupe de bandits armés qui s’est retranché dans la Kibira, sans communiquer aucun bilan des accrochages.