Kiyenzi: deux militants du CNL retrouvés agonisant


Louis Ndayishimiye et Gabriel Baratakanwa, deux membres du CNL ont été retrouvés ce lundi dans la vallée de Busoro, en zone de Kanyosha dans la commune de Muha (sud de la capitale Bujumbura). Selon des témoins, les deux hommes présentaient des hématomes et blessures sur tout leur corps. Ils ont été évacués vers une structure sanitaire. Originaires de la zone de Kiyenzi en commune de Kanyosha (province de Bujumbura, ouest du Burundi), ils avaient été kidnappés le 26 septembre par des hommes « identifiés comme agents des renseignements en compagnie d’un jeune Imbonerakure de leur localité », selon leurs proches. Leurs familles demandent à la justice d’agir et punir les ravisseurs. (SOS Médias Burundi)

Les deux opposants étaient entre la vie et la mort quand des passants de première heure les ont vus et alerté les habitants de Busoro.

« Ils ne pouvaient plus parler, l’un d’entre eux, Louis avait une oreille amputée. Quant à son compagnon, il saignait. Il avait été poignardé à sa jambe gauche. Les deux présentaient aussi des hématomes sur leur corps », racontent des témoins.

Les victimes ont vite été dépêchées vers une structure sanitaire.

« Ils étaient dans un état très critique et aucun proche n’était sur les lieux. Nous avons été obligés de les évacuer nous-mêmes », dit un homme qui a aidé à les transporter à l’hôpital.

Selon nos informations, les deux membres du CNL avaient disparu samedi dernier. Ce jour là, des hommes se présentant comme des agents de la police les avaient enlevés dans leur localité avec la complicité d’un jeune Imbonerakure.

Leurs proches les avaient cherchés partout dans tous les cachots officiels, en vain.

L’administrateur communal de Kanyosha a indiqué ne pas être au courant de l’incident.

Les proches des deux opposants demandent à la justice de chercher les auteurs de l’agression et de les punir.

_________________

Photo: vue de la ville de Bujumbura /DR