Nakivale (Ouganda): cinq cas de Covid-19 déclarés


Il s’agit de quatre professionnels de santé et un responsable des réfugiés. Ils ont été testés positifs au Coronavirus et mis sous traitement. Pour le moment, plusieurs personnes sont en quarantaine dans le camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda. Les réfugiés burundais installés dans ce camp disent avoir peur. Ils demandent que des tests de masse soient effectués pour éviter une forte propagation de la pandémie. (SOS Médias Burundi)

Quatre malades sur les cinq sont tous des employés d’un poste de santé installé dans le camp.

« Il s’agit d’un médecin et de trois infirmiers du poste de santé de Health Center III ainsi que le responsable ougandais dudit camp. Ils sont admis à l’hôpital de référence du district de Mbarara », a-t-on appris des sources médicales à Nakivale.

Dans la foulée, un dépistage de masse des professionnels de la santé a été lancé.

Un centre de mise en quarantaine a également été installé en urgence à l’intérieur du camp à l’école Kabahinda Secondary School. Ce centre héberge déjà plus de cinquante personnes, réfugiés et Ougandais, qui présentent des signes de Coronavirus pour subir des tests y relatifs.

Des Burundais contactés ont confié à SOS Médias Burundi avoir peur et être inquiétés.

« Nous avons peur qu’il puisse y avoir plusieurs contaminations. On n’a pas décidé le dépistage en masse chez les réfugiés. Seuls les professionnels de santé sont testés. En plus on circule comme s’il n’y avait aucun problème », indiquent-ils.

Ils demandent au HCR et ses partenaires dans le domaine sanitaire de prendre des mesures de précaution dont l’approvisionnement en produits d’hygiène pour que tous les réfugiés puissent se laver les mains plusieurs fois par jour.

L’Ouganda abrite jusqu’à présent plus de 48.000 réfugiés burundais dont plus 40.000 installés à Nakivale.