Kirundo : plus de 200 porcs sont morts en moins de cinq mois

Kirundo : plus de 200 porcs sont morts en moins de cinq mois

Ces animaux domestiques sont morts d’une maladie virale selon des vétérinaires. Dans la seule commune et province de Kirundo (Nord du Burundi), des porcs ont été attaqués par une maladie très contagieuse qui tue en masse les porcs selon des habitants. Des habitants demandent aux autorités concernées de trouver le remède, l’élevage de porcs étant très bénéfique pour les éleveurs. (SOS Médias Burundi)

Les coopératives Sangwe dont les actionnaires sont des habitants et le gouvernement du Burundi, ont perdu plus de porcs pendant cette période. « Nous avons perdu beaucoup de porcs, cinq par jour voir huit », déplore un membre de la coopérative Sangwe à Kirundo.

Même des ménages n’ont pas été épargnés. « Il s’agit d’une épidémie , mes deux porcs adultes sont morts ainsi que cinq porcins, deux le même jour et trois le lendemain », regrette un habitants de Kirundo.

Ce qui est inquiétant , selon les éleveurs et même les vétérinaires collinaires , il n ya pas jusqu’aujourd’hui un médicament efficace pour la maladie. « La maladie en soi n’est pas encore connue. Nous nous contentons de traiter les animaux en regardant les symptômes seulement notamment la fièvre aiguë , l’ inappétence… , malheureusement, le traitement n’empêche pas les porcs de mourir »,affirme un vétérinaire collinaire.

Si rien n’est fait dans l’immédiat, des habitants menacent d’abandonner cet élevage qui était devenu une source de revenus pour certains.
Ils demandent aux autorités administratives et aux responsables vétérinaires d’ intervenir.

______________

Photo : l’élevage porcin à Kirundo est confronté à une maladie jusque-là non encore connue /DR

Previous Cibitoke : les prix des denrées alimentaires ont grimpé
Next Buganda : découverte de deux corps

About author

You might also like

Economie

Ngozi : les commerçants de ciment fixent leur propre prix

Au marché central de Ngozi ( nord du Burundi), le sac de ciment s’achète autour de trente mille francs. Cela vaut pour le ciment importé de Tanzanie que pour le

Economie

L’ancien président de PARCEM encourage le nouveau gouvernement dans son combat contre la corruption

Dans une conférence de presse, Faustin Ndikumana a salué les efforts du nouveau gouvernement dans la lutte contre la corruption dans tous les secteurs. Toutefois, il dit que les efforts

Economie

Rumonge : la flambée des prix affecte les ménages à faibles revenus

Depuis ce mercredi, les prix de plusieurs denrées alimentaires ont monté en flèche au marché central de la province de Rumonge au sud-ouest du Burundi. Des habitants disent ne plus