Kirundo : deux hommes portés disparus depuis deux semaines

Kirundo : deux hommes portés disparus depuis deux semaines

Éric Nkunzimana et Jean Bosco Niyomugabo sont introuvables depuis le 25 décembre. Des proches soupçonnent qu’ ils seraient déjà morts. Ils pointent du doigt des jeunes Imbonerakure de la localité de les avoir tués. (SOS Médias Burundi).

Éric Nkunzimana réside sur la colline de Kiyonza au moment où Jean Bosco Niyomugabo est originaire de celle de Kiri.
C’est en commune de Bugabira dans la province de Kirundo (Nord du Burundi).

Les deux hommes sont connus dans la région comme des commerçants exerçant le commerce transfrontalier illégal entre le Burundi et le Rwanda, leur localité étant située à la frontière des deux pays.

Selon le témoignage des membres de leur famille, ils ont été vus pour la dernière fois le jour de Noël.

Des sources locales soupçonnent que les deux hommes ont été assassinés. Emmanuel Miburo, responsable communal de la ligue des jeunes Imbonerakure du CNDD-FDD (parti au pouvoir) est cité dans l’affaire.

Des autorités locales confirment les soupçons sous forme d’anonymat.

« Les deux hommes ont été tués dans le marais de la Kanyaru. Plusieurs jeunes Imbonerakure sécurisaient l’endroit la nuit du double meurtre », disent-elles.

Dans la fraîcheur des faits, deux hommes ont été interpellés.
Ils se sont évadés grâce à la complicité du commissaire communal de la police à Bugabira, selon des sources concordantes.

Ils ont dû verser une somme comprise entre 300 000 et 500 000 francs burundais pour bénéficier de l’aide policière.

Les familles des deux hommes disparus demandent à la justice d’ouvrir une enquête indépendante pour établir la vérité.

_____________

Photo : marais de la Kanyaru où les deux hommes auraient été tués

Previous Rugombo : arrestation d'un militant du CNL
Next Gitega : l'ancien responsable adjoint des Imbonerakure rejugé

About author

You might also like

Securité

Gitega : la police dit avoir démantèle un groupe de bandits

Dix bandits qui pillaient dans les différents quartiers de la ville de Gitega ( Centre du Burundi ) ont été arrêtés par la police. Pour anéantir tout le réseau, il

Securité

Bubanza : des bandits munis d’armes blanches causent des dégâts

Au moins cinq personnes ont été attaquées et blessées en moins d’un mois. Les victimes sont dépouillés de leurs biens et argent. Les auteurs ne sont pas identifiés mais des

Securité

Treize policiers ainsi que des administratifs à la base révoqués de leurs fonctions pour corruption et vols à main armée

L’annonce a été faite par le porte parole du ministère de l’intérieur, de la sécurité et du développement communautaire. Ils sont tous impliqués dans des dossiers de corruption et d’autres