Bijombo (RDC) : quatre villages de Banyamulenge attaqués

Bijombo (RDC) : quatre villages de Banyamulenge attaqués

Les villages attaqués sont Gongwa, Rukamisha, Binyenge et Katanga.
Ils sont situés dans le groupement de Bijombo, en province du Sud-Kivu (Est de la RDC). Les attaques sont attribuées aux rebelles Maï-Maï et au mouvement armé burundais Red Tabara qui a des positions dans la région.
(SOS Médias Burundi)

Le responsable du groupement de Bijombo Fruraha Kabarure met en cause les Maï-Maï René, Maï-Maï Mushombe, Maï-Maï Vincent et les combattants du groupe armé burundais Red Tabara. Il leur reproche de s’être pris à des civils ce matin sans préciser le bilan.

Des sources locales à Binyenge parlent de plusieurs vaches et chèvres volées sans donner le nombre exact.

Un employé d’une organisation œuvrant dans la région affirme avoir vu beaucoup de fumée s’échapper des villages attaqués.
Il pense que plusieurs maisons ont été brûlées.

Des habitants regrettent l’inaction de l’armée congolaise. « Les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ont des positions à Mbundamo et Mitamba. C’est très proche de nous. Toutefois, ils ne sont pas intervenus. Comme d’habitude, ils se comportent comme des spectateurs quand nous sommes attaqués », se désolent des habitants qui ont témoigné à SOS Médias Burundi.

Un porte parole de l’armée congolaise a confirmé les attaques tout en disant que les positions des FARDC ne sont pas proches des villages concernés.

Des combattants burundais du mouvement armé Red Tabara ont indiqué ne pas faire partie des attaques. « Les citoyens Banyamulenge ne sont pas nos ennemis », insistent- ils.

Trois hommes ont été tués au cours de ce mois à Gongwa dans une attaque attribuée à ces mouvements armés.

____________

Photo : un milicien Maï Maï avec un AK-47 monte la garde à l’est de la RDC.AFP/Phil Moore

Previous Mtendeli (Tanzanie) : Vers la fermeture du camp
Next Nyarugusu (Tanzanie) : manque de matériel scolaire et didactique