Bujumbura : un membre du CNL aperçu à Mpimba, sa famille ne l’avait plus revu depuis son arrestation

Bujumbura : un membre du CNL aperçu à Mpimba, sa famille ne l’avait plus revu depuis son arrestation

Dieudonné Mushirakure a été aperçu à la prison centrale de Mpimba à Bujumbura, capitale économique le 8 février. Militant du CNL, il avait été arrêté sur sa colline à Nyamurenge dans la zone de Makamba, en commune de Rusaka (province de Mwaro, centre du Burundi). C’était le 20 janvier dernier. (SOS Médias Burundi)

Cette information est confirmée par Daniel Nintije, secrétaire communal du CNL. « Il avait était arrêté à son domicile mais on ignorait son lieu de détention. Nous avons appris qu’il est en prison à Bujumbura. Toutefois, nous ne connaissons pas les mobiles de son interpellation », a-t-il confié à SOS Médias Burundi.

Sa famille l’avait recherché dans plusieurs lieux de détention sans succès. La famille politique et des proches demandent qu’il soit libéré.

_____________

Photo : l’intérieur de la prison centrale de Mpimba

Previous Photo de la semaine : la présidente de l’Éthiopie devient le premier chef d’État à visiter Ndayishimiye
Next Bujumbura : un Imbonerakure confirme les soupçons de tortures pratiquées par les renseignements

About author

You might also like

Politique

La Commission électorale nationale indépendante lance le processus d’enrôlement partiel des électeurs

La Commission électorale nationale indépendante a rencontré ce lundi les représentants des partis politiques, des organisations de la société civile et des confessions religieuses dans le but de préparer l’enrôlement

Politique

Burundi-UE : Evariste Ndayishimiye ne compte plus sur les accords de Cotonou

Le président Évariste Ndayshimiye a animé sa première conférence publique ce vendredi depuis son entrée en fonction au mois de juin 2020. Il est entre autres revenu sur les relations

Politique

Un membre du RANAC détenu depuis 4 jours à Gitega (centre du Burundi)

Guillaume Kwizera, 31ans, étudiant en dernière année de master à l’Institut Technique Supérieur (ITS) de l’Université du Burundi a été interpellé  mercredi dernier. Accusé de collaboration avec des groupes rebelles,