Burundi-Rwanda : des responsables militaires se sont rencontrés

Burundi-Rwanda : des responsables militaires se sont rencontrés

La rencontre a eu lieu ce dimanche à Bweyeye, c’est dans le district de Rusizi au Sud-ouest du Rwanda. La délégation burundaise était conduite par le responsable du renseignement à la FDNB (Force de défense nationale du Burundi). Elle intervient après des tensions à la frontière entre les deux voisins de la région des Grands-Lacs d’Afrique. Les participants se sont promis un échange d’information pour combattre des groupes armés qui sèment l’insécurité dans chaque pays. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, la réunion s’est déroulée sur le sol rwandais au bureau d’immigration de Bweyeye frontalière avec la zone de Ruhororo, en commune de Mabayi (province de Cibitoke, nord-ouest du Burundi). Elle a commencé vers 10 h pour se terminer aux environs de 16 h, selon une source militaire.

Les représentants de l’armée burundaise étaient accompagnés de plusieurs militaires, selon des habitants. « Ils étaient tellement nombreux qu’on a cru à une attaque imminente. Mais ils nous ont rassurés qu’il s’agit de responsables de l’armée burundaise et rwandaise qui allaient se rencontrer pour parler de la situation à la frontière », disent des habitants de Ruhororo.

Des représentants de différents camps militaires de la première division ainsi que des officiers du bureau du renseignement militaire burundais s’étaient déplacés. Ils accompagnaient le chef du renseignement à la FDNB, colonel Ernest Musaba.

L’armée rwandaise elle, était représentée par des responsables de la troisième division couvrant le sud-ouest. Un d’entre eux s’est félicité « d’une réunion pouvant aboutir à un partage de renseignements afin de combattre ensemble l’ennemi ».

Un haut gradé burundais qui a participé à la rencontre a indiqué que l’objectif principal de la réunion était d’arrêter des « stratégies communes pour combattre des hommes armés installés dans la Kibira (Nord-ouest du Burundi) », un prolongement de la forêt de Nyungwe au Sud-ouest du Rwanda.

Des habitants des zones frontalières entre les deux pays saluent la rencontre. Ils disent espérer ne plus être obligés de fuir leur ménage suite à l’insécurité. Ils plaident pour l’ouverture de la frontière afin qu’ils puissent se rendre des deux côtés de la frontière, des Burundais et Rwandais ayant de la famille de l’autre côté de la frontière et faisant le commerce transfrontalier sans faire recours à des documents de voyage dans le cadre du bon voisinage instauré dans des pays voisins de la communauté de l’Afrique de l’est (EAC).

Une rue dans un centre à la frontière entre Bweyeye et Ruhororo

Au cours de ce mois, plusieurs attaques d’hommes armés parlant Kinyarwanda ont été rapportés dans la réserve naturelle de la Kibira et dans la forêt de Nyungwe. Dernièrement, des sources concordantes ont confié à SOS Médias Burundi que l’armée régulière rwandaise (RDF, Rwanda Defence Force) a poursuivi des hommes armés qui s’étaient introduits sur le sol rwandais jusqu’à la réserve naturelle de Kibira, côté commune de Mabayi.

La semaine dernière, les chefs des responsables de l’armée rwandaise et des renseignements ont écrit à leurs collègues burundais pour « s’excuser de l’incident », selon nos sources.

Les lettres servaient en même temps d’invitation à une rencontre visant à « éviter des tensions inutiles ». Depuis quelques années, des hommes armés effectuent des navettes dans la région où se trouve la zone que couvrent la Kibira et Nyungwe aux confins de la frontière avec le Congo et à cheval entre le Burundi et le Rwanda.
Le Burundi et le Rwanda s’accusent mutuellement de faciliter des attaques de groupes rebelles qui déstabilisent la sécurité dans les deux voisins des Grands-Lacs d’Afrique.

Fin août 2020, une première rencontre entre des responsables militaires burundais et rwandais avait eu lieu sous la médiation du mécanisme militaire conjoint de vérification des frontières de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs) depuis la détérioration des relations entre les deux nations sœurs en 2015.

_______________

Photo : les représentants de l’armée burundaise et rwandaise après la rencontre de ce 14 mars 2021

Previous Photo de la semaine : des villages se vident d'habitants à Irumu
Next Kirundo : comparution immédiate pour le féticheur de Bugabira

About author

You might also like

Diplomatie

Burundi-Élections: le Rwanda félicite Évariste Ndayishimiye

Le gouvernement du Rwanda a adressé ce samedi un message de félicitation au candidat élu président du Burundi, Évariste Ndayishimiye. Kigali espère une amélioration de relations diplomatiques avec le Burundi

Diplomatie

Le Burundi refuse d’accueillir ses ressortissants bloqués au Rwanda à cause du Covid-19

Leur nombre varie entre 130 et 150. Ils ont été victimes de la fermeture des frontières des deux pays voisins en mars dernier suite au Covid-19. Ces Burundais ont par

Diplomatie

Burundi : le président à la reconquête

Évariste Ndayishimiye et son épouse se sont envolés ce matin pour l’Égypte. Ils vont séjourner dans le plus grand intermédiaire africain jusqu’au 26 mars. C’est à bord d’un jet privé