Rumonge : une trentaine de ménages ont fui la montée des eaux du lac Tanganyika

Rumonge : une trentaine de ménages ont fui la montée des eaux du lac Tanganyika

Trente deux ménages ont été obligés de déménager suite a la montée des eaux du lac Tanganyika durant cette saison pluvieuse. C’est dans le quartier de Kanyenkoko au centre urbain de Rumonge (Sud-ouest du Burundi). Ils dorment au centre des métiers depuis une semaine. (SOS Médias Burundi)

Depuis le 30 mars, le jour de leur déménagement suite à la montée des eaux du lac, ils vivent dans des conditions difficiles. « Ils n’ont pas d’accès à l’eau potable, sans latrines en nombre suffisants, sans lits et matelas. Les parents dorment ensemble avec leurs enfants. Ils dorment tous dans une salle commune du centre des métiers. Ils n’ont reçu aucune assistance », a remarqué notre reporter.

Les concernés demandent une assistance en vivres, matériels de couchage, moustiquaires, et la délocalisation de leurs ménages. Ils en appellent à l’intervention des autorités provinciales et au gouvernement pour qu’ils leur trouvent un autre endroit plus sécurisé.

En 2020, plus de 600 personnes vivant dans les quartiers de Kanyenkoko, Swahili, Teba et Nkayamba proches des plages du lac Tanganyika ont dû être délocalisées. Leurs maisons ont été inondées. Les autorités administratives disent avoir été informées de la situation. Elles demandent aux habitants de la ville de Rumonge et à d’autres bienfaiteurs de mobiliser une aide pour voler au secours de ces vulnérables.

_________________

Photo : des femmes et des enfants dans une salle commune du centre de métiers à Rumonge, le 5 avril 2021

Previous RDC-Nord-Kivu : une dizaine de personnes arrêtées par la police à Beni
Next Mugina : un couple sauvagement assassiné

About author

You might also like

Société

Massacres de 1995 à l’Université du Burundi : plus de 100 étudiants tués déjà identifiés

Vingt-cinq ans après les massacres qui ont eu lieu dans les campus de l’Université du Burundi le 11 juin 1995, l’association des rescapés a organisé hier des activités en mémoire

Société

Burundi : la ligue Iteka accuse le CNDD-FDD de discrimination ethnique

Dans un rapport sorti ce 10 février, la ligue des droits de l’homme Iteka, la plus ancienne du Burundi accuse le CNDD-FDD d’avoir violé les équilibres ethniques établis par la

Société

Bubanza : des conducteurs de taxis vélos dénoncent une gestion opaque de leurs fonds

Au moins deux cents conducteurs de taxi vélos réunis dans une association au chef-lieu de la province de Bubanza (Ouest du Burundi) s’insurgent contre leurs responsables. En même temps membres