Beni (RDC) : la communauté musulmane demande une enquête sur l’assassinat de leur représentant

Beni (RDC) : la communauté musulmane demande une enquête sur l’assassinat de leur représentant

Sheikh Ali Amin, représentant régional chargé des cultes au sein de la Communauté Islamique du Congo (COMICO) à Beni (province du Nord-Kivu, est de la RDC) a été tué samedi dernier. Il conduisait une prière quand des inconnus en tenue musulmane aussi l’ont abattu vers 19h à la mosquée. Des musulmans exigent une enquête sur sa mort. Le gouverneur de province annonce qu’il lui avait conseillé de quitter la région pour sa sécurité. (SOS Médias Burundi)

Il a été tué à la mosquée principale de Beni au quartier de Kasabinyole. Des témoins oculaires affirment que les auteurs sont deux jeunes gens qui étaient vêtus de soutanes. « Ils étaient parmi nous comme en train de prier. Du coup, ils ont profité quand tout le monde était concentré dans la prière, se sont levés et ont tiré sur lui avant de se volatiliser. L’Imam est mort sur le champ », racontent-ils.

Ce dimanche, la victime a été inhumée au cimetière islamique de Rwangoma dans la ville de Beni.

Selon le gouverneur du Nord-Kivu, « le cheikh avait été prévenu du danger qu’il encourait ». « Un milicien ADF (Forces Démocratique Alliées) arrêté par l’armée a révélé un plan d’élimination de l’Imam. La justice militaire a vérifié l’information et moi-même lui ai conseillé de quitter momentanément la région après avoir constaté que les menaces étaient sérieuses », affirme Carly Nzanzu Kasivita.

Des représentants des musulmans de Beni et leur avocat devant l’auditorat militaire pour déposer la plainte

La communauté musulmane locale a saisi la justice militaire. Dans une plainte déposée ce lundi, elle lui demande de faire une enquête sérieuse afin d’identifier les auteurs de l’assassinat et les punir. Avant le dépôt de la plainte, des musulmans ont organisé une marche manifestation jusqu’à l’auditorat militaire.

Le 5 février 2014, un autre responsable de la même communauté à Beni a été assassiné.
Amza Katsambya qui travaillait à la Monusco a été abattu par un homme armé aux environ de 8 heures du matin en pleine ville de Beni.

______________

Photo : marche manifestation des musulmans de Béni, lundi 3 mai 2021

Previous Burundi : destituée, une ministre est détenue par les renseignements
Next RDC : le gouvernement déclare la fin de l'épidémie d'Ebola au Nord-Kivu

About author

You might also like

Securité

Makamba : arrestation de huit personnes lors d’une fouille

La police a mené une fouille ce matin dans des quartiers du chef-lieu de la province de Makamba, au Sud du Burundi. Huit individus ont été interpellés. Ce sont des

Securité

Burambi: arrestation d’un homme armé

Il a été interpellé en possession d’un Kalashnikov. L’interpellation a eu lieu sur la rivière Ruzibazi en zone de Maramvya, dans la commune de Burambi en province de Rumonge (sud-ouest

Securité

Cibitoke : des Imbonerakure organisés en bande armée de voleurs

Depuis deux semaines, des habitants des communes frontalières avec la République Démocratique du Congo en province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi) font face à plusieurs cas de vol. Ils pointent