Mugina : un entraînement paramilitaire effraie des habitants

Mugina : un entraînement paramilitaire effraie des habitants

Depuis vendredi dernier jusqu’à hier soir, plusieurs jeunes Imbonerakure (jeunes du parti CNDD-FDD) ont été rassemblés au stade de Muyebe en commune de Mugina. C’est en province de Cibitoke au nord-ouest du Burundi. Ils ont suivi un entrainement paramilitaire assuré par des éléments des forces de l’ordre. Des habitants et autorités locales se disent être inquiétés. (SOS Médias Burundi)

Plus de 250 jeunes Imbonerakure se trouvaient sur place depuis vendredi 30 avril. D’après nos sources, ils y ont été conduits à bord des véhicules du secrétaire provincial du parti au pouvoir et du représentant local du SNR (service national de renseignements).

Des habitants de la localité de Muyebe racontent que la formation a commencé samedi matin. « Très tôt, nous avons entendu des chants qu’entonnent d’habitude des militaires et des policiers. Cela se poursuit encore ce lundi à l’heure où je vous parle », a témoigné un habitant qui a parlé à notre rédaction ce lundi matin.

Des sources locales ont confié à SOS Médias Burundi que les participants à l’entraînement sont originaires des provinces de Cibitoke, de Bubanza (ouest) et de Kayanza (nord). « Ils ont été sélectionnés. Les mariés ont chacun reçu 50.000 francs burundais pour laisser à la famille avant de venir. D’autres jeunes vont bientôt rejoindre l’équipe », ont précisé nos sources sans pour autant se pencher sur le but de l’entraînement.

Quid des instructeurs

Les instructeurs présents sur place sont des sous-officiers militaires et des policiers. Des Imbonerakure qui n’ont pas été sélectionnés pour participer à l’entraînement disent qu’il est prévu que la formation dure plus de dix jours.

Des élus locaux partagent l’inquiétude des habitants. « Ces jeunes sont logés au stade et nous n’avons pas de réponse à donner à des habitants qui nous questionnent sur l’objectif de cette formation », regrettent-ils.

Julienne Ndayihaya, administrateur communal de Mugina promet de se renseigner sur cette affaire. D’après des sources locales, les jeunes du CNDD-FDD qui se trouvaient à Muyebe ont quitté les lieux hier soir.
« Ils ont été embarqués à bord de quatre véhicules de la police. Nous pensons que les autorités au plus haut niveau ont dû prendre la situation en main, la présence de ces Imbonerakure ayant provoqué des polémiques », estiment nos sources.

____________

Photo : vue partielle du stade de Muyebe où s’est déroulé l’entraînement, mai 2021

Previous RDC : le gouvernement déclare la fin de l'épidémie d'Ebola au Nord-Kivu
Next Burundi : pénurie généralisée du sucre