RDC-Rwenzori : un élément de la Monusco tué au village Kilya

RDC-Rwenzori : un élément de la Monusco tué au village Kilya

Cet élément du contingent malawite a été tué ce lundi lors d’une attaque d’hommes armés à la position de la force spéciale de la Brigade d’intervention de la Monusco basée au village Kilya en territoire de Beni (secteur de Rwenzori, province du Nord-Kivu, en RDC). (SOS Médias Burundi)

La victime, Chitenji Kamanga, 28 ans, de nationalité malawite avait le grade de caporal. Selon un communiqué de presse de la force de défense malawite, le caporal Chitenji Kamanga était affecté à la force spéciale de la brigade d’intervention (FIB), basée au village Kilya sur l’axe routier Beni-kasindi à l’Est de la République Démocratique du Congo. Une région où depuis plus de 20 ans, la Monusco appuie l’armée nationale les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) dans des opérations contre les groupes armés étrangers et locaux.

Le communiqué publié par la Monusco indique que les auteurs de cette nouvelle attaque ne sont pas encore connus. Toutefois le porte-parole des opérations Sokola1, le lieutenant Anthony Mwalushayi, affirme qu’un affrontement entre les FARDC et les rebelles des ADF (Forces Démocratiques Alliées) a eu lieu dans cette localité dans la journée de lundi.

L’armée estime que l’attaque de la position du contingent malawite a été menée par le même groupe des ADF. En date du 7 décembre 2017, des présumés éléments ADF avaient attaqué une base de la compagnie opérationnelle de la Monusco au pont Semuliki sur l’axe routier Mbau-Kamango, toujours dans le territoire de Beni. Une attaque qui avait coûté la vie à 14 casques bleus de la Monusco et 5 militaires congolais au moment où 53 autres casques bleus ont été blessés.

_____________

Photo : des casques bleus de la Monusco dans un convoi du contingent

Previous Burundi : vers la fermeture de la GIZ?
Next RDC/État de siège : les gouverneurs du Nord-Kivu et de l'Ituri promettent de mâter les groupes armés