Cibitoke : découverte macabre à Mugina

Cibitoke : découverte macabre à Mugina

Le corps d’une femme en décomposition a été découvert par des cultivateurs sur la sous-colline de Migezi de la colline et zone de Rugajo en commune de Mugina (province de Cibitoke au nord-ouest du Burundi). C’était ce mardi. Des habitants disent qu’elle aurait été violée avant d’être tuée par des inconnus. Les défenseurs locaux des droits humains exigent une enquête. (SOS Médias Burundi)

C’est en milieu d’après-midi que les cultivateurs en provenance des travaux champêtres se sont aperçus du cadavre. La victime a été identifiée. « Le corps était abandonné dans un champ de manioc. C’est une habitante de notre colline . Elle a été déshabillée avant d’être tuée raison pour laquelle nous pensons qu’elle a été sexuellement abusée », racontent des témoins de la découverte macabre.

Les voisins de la défunte disent qu’elle a été vue pour la dernière fois dimanche dernier. « Elle doit avoir été assassinée en cours de route. Son corps commençait à se décomposer déjà quand on l’a enterré. Notre chère maman ne méritait pas ça », se désole sa fille.

Les défenseurs locaux des droits humains exigent une enquête indépendante pour déterminer les circonstances de la mort de cette femme.

L’administrateur de Mugina Julienne Ndayihaya promet une enquête. Au moins six personnes ont été tuées dans la commune de Mugina depuis le début de l’année sur fond de soupçons de pratiques superstitieuses.

___________

Photo : une pancarte montrant la commune Mugina

Previous Karusi : deux agents de l'hôpital du cinquantenaire en détention
Next Kenya : 90 réfugiés dont des Burundais accueillis à Kakuma