Gitega : un représentant du CNL détenu en violation de la loi

Gitega : un représentant du CNL détenu en violation de la loi

Anaclet Hatungimana, secrétaire communal du parti CNL à Itaba, en province de Gitega (centre du Burundi) a été arrêté le 25 mai par la police à son poste de travail au centre de santé de Buhinda avant d’être acheminé vers le cachot de la police à Gitega où il est incarcéré pour le moment. Il n’a jamais été interrogé par un OPJ (officier de police judiciaire) ni entendu par un juge. (SOS Médias Burundi)

M. Hatungimana est poursuivi pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État ». La police le soupçonne de collaborer avec des groupes armés, selon des sources proches du dossier. « Ces allégations ne sont pas fondées. Il est détenu pour des mobiles politiques, il est victime de son appartenance au CNL », estiment des militants de la première formation politique de l’opposition à Itaba.

La famille s’alarme et exige des explications. « Comment une personne peut passer plus de 20 jours dans un cachot de la police? Et sans être présenté devant un OPJ? », se questionnent des proches qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Au Burundi, le code pénal stipule qu’aucun détenu ne peut dépasser deux semaines dans un cachot de la police ou des entités administratives. Seuls les renseignements ont le droit de détenir des gens pour une durée indéterminée. Des membres de sa famille et son parti exigent sa libération.

________

Photo : la province de Gitega

Previous Mugina : deux jeunes hommes morts dans des circonstances opaques
Next Rumonge : l'exponentielle hausse du prix de l'huile de palme