Nduta (Tanzanie) : plus de 300 réfugiés burundais accueillis

Nduta (Tanzanie) : plus de 300 réfugiés burundais accueillis

Ils sont venus de Mtendeli, un autre camp qui abrite des réfugiés burundais en Tanzanie. Ils constituent un premier groupe de tous les occupants du camp qui doivent être délocalisés pour que ce camp ferme ses portes d’après les responsables des réfugiés en Tanzanie. (SOS Médias Burundi)

Un convoi de sept grands bus de transport est arrivé dans le camp de réfugiés en milieu d’après-midi ce lundi. À bord, plus de 300 Burundais, essentiellement des femmes, des enfants et quelques hommes. Ils proviennent du camp de Mtendeli qui doit être fermé incessamment. “À les voir, ils étaient fatigués et affamés. Nous leur avons donné de quoi manger surtout aux enfants. Le HCR leur a donné aussi des biscuits”, souligne un des volontaires qui a aidé à accueillir ces Burundais.

Désespoir

“J’ai fui le Burundi en 2015. Alors que je m’attendais à l’amélioration de la sécurité pour que je puisse rentrer voilà que l’on me délocalise vers un autre camp dans le même pays d’exil », se lamante une mère de trois enfants.

Son compatriote est également emporté par le désespoir. “Mon père est né en exil, il est rentré quand j’étais tout petit. Moi je suis en exil avec mes deux enfants, je ne sais même pas si je rentrerai un jour. On dirait une malédiction pour notre famille. Même si je devais continuer le chemin vers d’autres pays je le ferai”, dit-il.

D’autres ont des soucis de sécurité.

“A Mtendeli, j’étais en sécurité, mais ici, j’ai peur car j’ai déjà entendu des gens qui se font arrêter ou qui disparaissent comme ça. Et donc je dois prendre soin de moi. Et pire encore, je viens de perdre mon travail d’enseignant, je vais recommencer la vie en fait”, explique un jeune homme.

Des membres du premier groupe en provenance de Mtendeli arrivent à Nduta, le 26 juillet 2021

Ces Burundais déplorent qu’ils ont trouvé des maisons mal construites. C’est notamment des maisons qui n’ont pas de toitures ou des toilettes encore moins les clôtures.

Ils demandent aussi au HCR de leur distribuer des vivres car, disent-ils, ils ont tout laissé à Mtendeli. Mtendeli devra être fermé en moins de trois mois. La délocalisation se fera par zones.

Pour les élèves et écoliers, ils vont être réintégrés suivant leur niveau au nouveau camp d’accueil. Les responsables en charges de refugies expliquent que les départs des autres groupes vers Nduta se feront en même temps que les rapatriements volontaires. “Le déménagement vers Nduta se fera trois fois la semaine, et les rapatriements volontaires deux fois la semaine. Ce, jusqu’à la fermeture totale du camp de Mtendeli en trois mois”, a indiqué le président de ce camp.

La Tanzanie abrite plus de 140 mille réfugiés burundais. Nduta comptait déjà plus de 57 mille alors que Mtendeli abritait plus de 23 mille.

____________

Photo : des membres du premier groupe en provenance de Mtendeli arrivent à Nduta, le 26 juillet 2021

Previous Rutana : un ancien militant du CNL enlevé du cachot du commissariat communal
Next Kirundo : une femme tuée