Makamba : le procès du procureur de Bururi s’est déroulé à huis clos

Makamba : le procès du procureur de Bururi s’est déroulé à huis clos

Le procès du procureur de Bururi Agricole Ndayitwayeko s’est tenu à clos à la cour d’appel de Makamba (sud du pays) ce mercredi 8 septembre 2021. La demande a été faite par le concerné, par peur que l’affaire ne se retrouve dans les médias. L’affaire a été mise en délibéré. (SOS Médias Burundi)

Juste au début de l’audience publique, Agricole Ndayitwayeko a émis un souhait: la tenir loin des yeux et oreilles indiscrets, surtout des journalistes des médias locaux qui étaient présents à la cour d’appel provinciale. Les juges ont statué en faveur de la demande de l’accusé même si la partie civile a parlé de violation de la loi.

Le fonctionnaire est accusé de « lésions corporelles simples » contre Thierrive Bitangimana (17 ans). La jeune élève avait été tabassée par l’homme qui comparaît libre jusqu’à perdre connaissance. C’était en mars dernier. La première audiance remonte au 28 juillet cette année. L’affaire a été reportée pour permettre à l’intéressé d’aller chercher des témoins à décharge.

Selon une source proche des magistrats, les témoins à décharge n’ont pas fourni des arguments convaincants. Certains sont même allés jusqu’à dire que l’accusé les a poussés au parjure et qu’ils n’étaient pas présents au moment des faits pour témoigner.

Le représentant du ministère public a requis une peine d’une année et deux mois d’emprisonnement contre le procureur de Bururi.
M. Ndayitwayeko a plaidé pour la réduction de douze mois de la peine requise. L’affaire a été mise en délibéré.

____________

Photo : Agricole Ndayitwayeko , procureur du parquet de Bururi (sud du Burundi) est poursuivi pour « passage à tabac d’une jeune fille » de la commune de Nyanza-Lac en province voisine de Makamba / DR

Previous Bukeye (Muramvya) : Dusangire, une cantine scolaire pour pallier au problème des abandons scolaires
Next Covid-19 : très menacée par la pandémie, la commune de Gitega agit