Burundi-Covid-19 : le gouvernement interdit les événements à caractère social sauf les week-ends

Burundi-Covid-19 : le gouvernement interdit les événements à caractère social sauf les week-ends

C’est le ministre burundais en charge des affaires intérieures et en même temps président du comité national de lutte contre le Covid-19 qui a pris la décision. Dans une correspondance adressée aux gouverneurs de provinces et maires des villes, il leur instruit de suspendre « toute fête ou cérémonie à caractère social » sauf les samedis et dimanches. Il indique que ces événements participent à l’augmentation des cas de Covid-19 dans le pays. (SOS Médias Burundi)

Selon Gervais Ndirakobuca, la récente séance du conseil des ministres qui s’est tenue le 8 septembre 2021 a réalisé « une sorte d’indiscipline », dans la gestion du Covid-19 surtout dans les villes et certaines agglomérations du pays. Il accuse les personnes « évoluées  » de ne pas respecter les mesures barrières fixées par l’autorité sanitaire. « Cela a comme conséquences l’augmentation des cas positifs surtout en cette période de saison sèche », dit le document.

M. Ndirakobuca annonce que toutes les fêtes et cérémonies à caractère social sont désormais interdites sauf les week-ends. Il explique que « leur multiplicité constitue un facteur de propagation du Coronavirus ».

Tous les gouverneurs doivent collaborer avec les autorités sanitaires pour sensibiliser le personnel (public et privé) au strict respect des mesures barrières et pour se faire dépister régulièrement « afin de riposter sensiblement contre la pandémie ».

À des récalcitrants, le ministre donne injonction à ses représentants de prendre des mesures et des sanctions qui s’imposent, et de faire recours à la police en cas de besoin.

Les autorités burundaises reconnaissent qu’il y a augmentation des cas de Covid-19 dans le pays depuis le début du mois de septembre mais parlent d’une situation maîtrisée, ce que des professionnels de santé, des administratifs et des habitants réfutent.

______________

Photo d’archives : Gervais Ndirakobuca, Ministre en charge des affaires intérieures et en même temps président du comité national de lutte contre le Covid-19, accueillant les réfugiés burundais en provenance de Mahama (Rwanda)

Previous Nyanza-Lac : des enseignants disent être persécutés
Next Rumonge : découverte macabre le long du lac Tanganyika