Nyanza-Lac : des enseignants disent être persécutés

Nyanza-Lac : des enseignants disent être persécutés

Les enseignants de l’école fondamentale Ruvumera sous la direction communale de l’éducation de Nyanza-Lac (province de Makamba, sud du pays) se disent persécutés par le responsable collinaire du CNDD-FDD. En collaboration avec d’autres leaders locaux du parti présidentiel, ce dernier veut chasser tous les enseignements non originaires de la localité. (SOS Médias Burundi)

L’école dispose de logements pour les enseignants. Seulement le responsable local du parti au pouvoir les a fermés depuis le début de l’année scolaire qui a commencé lundi dernier.

Selon des témoins, il a lui-même pris le soin de changer les cadenas. D’après une source à la direction communale de l’éducation, les enseignants persécutés le sont pour deux raisons : ne pas militer pour le CNDD FDD et ne pas être natifs de la zone. Des représentants locaux du parti présidentiel et des administratifs ne cachent pas leur volonté de voir ces enseignants être remplacés par des collègues originaires de Nyanza-Lac.

Un enseignant a été arrêté par la police locale mercredi dernier. Il a passé une nuit sur une position policière avant d’être relâché. Les concernés disent craindre pour leur sécurité. Le directeur communal de l’éducation a effectué une descente à cet établissement pour apaiser les esprits. Mais des enseignants estiment qu’il reste impuissant face aux agissements des responsables locaux du CNDD FDD.

_____________

Photo : la province de Makamba

Previous Gitaramuka : une personne tuée
Next Burundi-Covid-19 : le gouvernement interdit les événements à caractère social sauf les week-ends